Actualités: Comment ce couple sud-africain a transformé une idée d’anniversaire en une entreprise florissante Conakrylemag.com 1er site d'information en Guinée toute l'actualité en continu

Actualités: Comment ce couple sud-africain a transformé une idée d’anniversaire en une entreprise florissante


(Agence Ecofin) – Mabel Akinladi et son époux ont popularisé le corn dog en Afrique du Sud, une saucisse venue des États-Unis. Le couple, qui s’est lancé dans cette activité après avoir proposé cet encas lors d’un anniversaire, dirige aujourd’hui une entreprise qui approvisionne plus de 100 supermarchés dans le pays.
À Johannesburg, l’entreprise Browns Foods s’est spécialisée dans la production et la distribution de corn dogs surgelés, une sorte de saucisse sur bâtonnet venue des États-Unis. Leur nom vient de la farine de maïs utilisée pour fabriquer la pâte qui enveloppe la saucisse, fixée sur un bâtonnet et frite jusqu’à ce qu’elle soit dorée de l’extérieur et molle à l’intérieur. Alors qu’elle était jusque-là absente sur les marchés locaux, une entrepreneure sud-africaine, Mabel Akinladi, en a fait une opportunité commerciale.

C’est en 2019, lors de l’anniversaire de leur fille, que Mabel et son époux ont eu l’idée de commercialiser les corn dogs, après que les invités aient apprécié ce snack.
« Ma fille recevait un groupe d’amis pour une soirée pyjama afin de célébrer son onzième anniversaire, et je voulais trouver quelque chose de différent à manger. J’ai eu l’idée des corn dogs, et j’avais la plupart des ingrédients sous la main, sauf la farine de maïs que j’ai remplacée par des cornflakes mélangés. Ils les ont adorés, et ils en redemandaient », a-t-elle expliqué sur Business Insider South Africa.
Si le corn dog s’est fait une place dans les événements sportifs et les fêtes depuis les années 1 900 aux États-Unis, cet encas est peu présent en Afrique du Sud et sur le continent africain. Il appartient à une industrie mondiale de hot dogs estimée à plus de 8 milliards de dollars, d’après Business Insider South Africa. Mabel Akinladi a pris le risque de fabriquer ses premiers snacks à l’aide des ingrédients locaux dont elle disposait chez elle.
Au début, le couple va vite se rendre compte que la transformation d’une recette maison en un produit commercial n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Cela a été un processus long et compliqué, contrarié par le coronavirus et l’accès difficile aux investissements. Il lui a fallu l’avis de plusieurs experts et de multiples descentes sur le terrain pour faire décoller l’entreprise.
« Nous sommes allés voir les détaillants et nous avons vendu un rêve. Nous n’avions pas de produit, nous n’avions pas d’équipement, nous n’avions pas d’usine. Nous avions notre fourneau. Mais nous avons vendu l’idée, et ils nous ont dit : ok, nous allons vous donner une opportunité », a ajouté Mabel.

A LIRE >>  Actualités: OVRSEA, la startup française qui accélère la transition digitale de Bolloré Logistics [Entretien]

Le concept ayant fait ses preuves, Brown Foods a réussi à s’imposer en seulement 2 années dans 117 magasins et grandes surfaces en Afrique du Sud. L’entreprise emploie à ce jour 57 personnes, contribuant ainsi au développement socioéconomique du pays.
Aïsha Moyouzame

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.