Actualités: Le Burkina Faso lance un projet contre l’extrémisme violent Conakrylemag.com 1er site d'information en Guinée toute l'actualité en continu

Actualités: Le Burkina Faso lance un projet contre l’extrémisme violent


(Agence Ecofin) – Face à la hausse des violences terroristes, le gouvernement burkinabè a lancé le PREVI, un nouveau projet visant à mettre fin aux recrutements des jeunes dans les groupes djihadistes. Le programme soutenu par les Pays-Bas sera déployé dans 3 régions du pays.
Les autorités burkinabè ont procédé plus tôt cette semaine au lancement du Projet de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent dans les régions du Nord, du Centre-Nord et du Sahel. Le PREVI a pour objectif de lutter contre l’extrémisme violent qui touche plusieurs jeunes enrôlés par les groupes terroristes. Le programme entend aider la jeunesse à ne pas tomber dans le piège de la radicalisation, et soutenir le retour dans leurs familles de ceux déjà recrutés parmi les djihadistes.
Derrière cette initiative soutenue par les Pays-Bas à hauteur de 700 millions FCFA, le Centre diocésain de communication de Ouahigouya et l’Association jeunesse pour le développement du Sahel (AJDS). Le PREVI a été officiellement lancé par le ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale Zéphirin Diabré. « Qu’on le veuille ou non ce sont nos enfants, ce sont des Burkinabè et il va falloir qu’on trouve les moyens de les faire revenir à la maison et qu’ils abandonnent ce comportement qui ne les honore pas et reprennent une vie normale », a indiqué le ministre.
Depuis 2015, le Burkina Faso est le théâtre d’attaques djihadistes, souvent entremêlées à des conflits intercommunautaires. Au cours de cette période, les groupes terroristes ont mené au moins 580 attaques contre les civils, les ambassades, les forces de sécurité, les écoles et les mairies. Les attaques terroristes ont déjà fait plus de 1600 morts d’après un rapport de l’ODDH (Observatoire pour la démocratie et les droits de l’homme) publié en 2020. Dans le même temps, les forces de sécurité burkinabè sont accusées de la mort de plus de 500 civils, la majorité de ces victimes appartenant à la communauté peule où les terroristes recrutent leurs combattants.
Dans le cadre de ce nouveau programme, des activités génératrices de revenus seront proposées en vue de sortir les jeunes et les femmes des conditions difficiles qui les contraint à rejoindre les rangs des djihadistes. Des plaidoyers seront également menés auprès du gouvernement afin de créer des cadres favorables au retour des apprentis terroristes.
Rappelons que le PREVI a été déployé sur une période de trois ans allant du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2023.
Aïsha Moyouzame

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Actualités: Malgré la crise, Huawei maintient son rythme de croisière en Afrique

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.