Actualités: Somalie : attentats meurtriers dans un contexte politique tendu Conakrylemag.com 1er site d'information en Guinée toute l'actualité en continu

Actualités: Somalie : attentats meurtriers dans un contexte politique tendu


(Agence Ecofin) – Des attaques meurtrières, dont certaines revendiquées par le mouvement islamiste al Shabaab, ont touché des bases militaires et des civils hier samedi en Somalie, faisant plus d’une quinzaine de morts. Celles-ci interviennent dans un contexte de dissensions politiques, alors que le président au pouvoir n’a formellement plus de mandat pour gouverner, depuis janvier dernier.
En Somalie, la journée d’hier samedi a été marquée par une série d’attentats, qui ont frappé des bases militaires de l’armée, et des civils, en pleine capitale Mogadiscio, faisant en tout plus de 15 morts.
Au matin, deux fortes explosions simultanées ont touché les bases de Bariire et d’Awdhigle, situées à environ 100 km (60 miles) au sud-ouest de Mogadiscio, avec une voiture piégée et des combattants. Revendiquées par le groupe islamiste, al-Shabab, ces attaques ont fait au moins neuf morts parmi le personnel de l’armée, selon les sources officielles, qui relèvent néanmoins de « lourdes pertes » parmi les rebelles.
« Nous avons envahi la base de Bariire, brûlé trois véhicules militaires et pris deux véhicules », a ainsi déclaré un porte-parole d’al Shabaab aux médias. Dans la foulée, un troisième engin explosif porté par un véhicule aurait également touché un convoi de troupes gouvernementales venant en renfort depuis Mogadiscio.
Dans la capitale, plus tard en soirée, une explosion suicide a frappé un salon de thé, tuant au moins six personnes et faisant quatre blessés. « Un kamikaze s’est fait exploser sous des arbres où des mères pauvres vendaient du thé, du lait et du khat (feuille narcotique) », selon Ismail Mukhtar Omar, porte-parole du ministère de l’Information. L’attentat-suicide n’a cependant pas encore été revendiqué.
Ces dernières agressions interviennent dans un contexte politique tendu, où les autorités publiques craignent que le groupe islamiste ne cherche à exploiter les vulnérabilités créées par l’absence d’élections parlementaires et présidentielles, qui devaient avoir lieu en février.
En effet, le mandat du président Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, a officiellement expiré en janvier, et depuis, il fait face à la défiance des groupes d’opposition. Depuis, des différends sur le processus électoral ont retardé les scrutins, et les pourparlers entre les acteurs politiques, pour mettre fin à l’impasse, n’ont pas encore porté leurs fruits.
Indexé à cause de ces retards, le gouvernement fédéral de la Somalie a demandé aux puissances et entités étrangères (dont les États-Unis, l’Union européenne et le bureau de l’ONU), de ne pas interférer dans les affaires internes du pays.
Ayi Renaud Dossavi

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Actualités: Côte d’Ivoire : le Port d’Abidjan accueille un premier navire de plus de 300m

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.