votre espace publicite 2018

Budget : le parlement adopte plus de 15 mille milliards de recettes

Budget : le parlement adopte plus de 15 mille milliards de recettes
VOTRE NOTE

Budget : le parlement adopte plus de 15 mille milliards de recettes
Les députés Guinéens ont adopté à l’unanimité le volet recette de la loi des finances ce vendredi 2 décembre 2016.

Le budget initial de l’Etat exercice 2017 a eu le bénéfice de consigne de vote à l’Assemblée nationale. Les présidents des trois groupes parlementaires ont tous invité leurs pairs à réserver un vote favorable à ce budget.

Ce volet recette projette une croissance du PIB de 4,6 % contre 4% en 2016. Avec un taux d’inflation de 6.6% contre 6.9% l’année dernière et une pression fiscale de 19.45% du PIB.
Les recettes totales prévues au terme de cette loi s’élèvent à quinze mille deux-cents vingt-deux mille milliards, trois-cents quatre-vingt-quatre mille millions, sep-cent soixante-huit mille (15 222 384 768 000 GNF).

Pour collecter ces fonds, les recettes intérieures mobilisées doivent apportent 12.905,32 milliards GNF dans la balance. Les dons s’élèvent à 2.317,06 milliards GNF.

Les quatre (4) régies financières de la Guinée se partagent ces entrées. Chacune de ces directions doit mobiliser sa part courant l’année 2017. Elles sont entre autres :
Direction nationale des Impôts, celle-ci contribue à hauteur de 5.568,365 milliards GNF ;
Direction du Patrimoine et Investissement privés et cadastre doit soutenir ces recettes à 275.99 milliards GNF ;

Direction nationale du Trésor supporte pour sa part 1.336.52 milliards GNF et la,
Direction générale des Douanes va fournir 5.724,46 milliards GNF.
Pour combler le gap de ces recettes, la loi initiale des finances 2017 compte sur les dons. L’apport des dons est estimé à 2.317.06 milliards GNF.

A LIRE >>  Guinee Vote : Les formations se multiplient en prélude à la tenue de l’élection présidentielle du 11 octobre 2015.

En comparant ces recettes aux dépenses qui sont en cours d’analyse à l’Assemblée, le rapporteur général de l’institution Alpha Mohamed Diallo a fait remarquer qu’il y a un déficit de 61,188 milliards GNF. Pour équilibrer ces deux pans, la dite loi autorise le ministère des Finances à contracter des emprunts et de chercher d’autres moyens de financement non bancaires.

LLK

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.