votre espace publicite 2018

Communiqué – Début à Conakry des Réunions Statutaires de l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) et de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO).

Communiqué – Début à Conakry des Réunions Statutaires de l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) et de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO).
VOTRE NOTE

Conakry, 29 Juillet 2016 – La Guinée abritera du 29 juillet au 05 Aout 2016 les Réunions Statutaires de l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) et de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO).

Sous l’égide du Gouvernement Guinéen Coordonnées par le Ministère de l’Economie et des Finances et la Banque Centrale de la République de Guinée, ces réunions statutaires regrouperont les représentants des pays membres de la ZMAO à savoir la Gambie, le Ghana, le Libéria, le Nigéria, la Sierra Leone et la Guinée, ainsi que les Banques Centrales de la CEDEAO.


Les travaux ont pour objectif principal l’évaluation de l’état et des résultats de la mise en œuvre du Programme de coopération monétaire de la CEDEAO décliné en « feuille de route du programme de monnaie unique » depuis 2009. Les rencontres se dérouleront en trois phases consacrées respectivement aux réunions des Comités techniques, du Comité des Gouverneurs et du Conseil de convergence.


Le Ministère de l’Economie et des Finances sait compter sur la collaboration habituelle et la participation effective de tous les acteurs impliqués dans ce projet de création d’une Banque Centrale de l’Afrique de l’Ouest et de lancement d’une monnaie unique pour la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest.

Le Service de Communication du Ministère de l’Economie et des Finances




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

A LIRE >>  L’opposition obtient trois commissions parlementaires

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.