votre espace publicite 2018

Coyah: une femme d’environ 50 ans échappe de justesse à un enlèvement

Coyah: une femme d’environ 50 ans échappe de justesse à un enlèvement
VOTRE NOTE

Une femme âgée d’une cinquantaine d’années en partance pour Mamou a échappé de justesse à un enlèvement le mardi 12 novembre dernier à Coyah une préfecture située à 50 kilomètres de Conakry sur la route nationale numero1, a-t-on appris de sources sûres.

Selon nos informations, la victime du nom de Aissatou Diallo vendeuse au marché d’Enta dans la commune Matoto en banlieue de Conakry réside à Sanoyah dans la commune rurale de Manéah, une des sous-préfectures de Coyah.

Poursuivant, nos sources ont fait savoir qu’elle s’est embarquée dans un véhicule personnel à bord duquel il y avait déjà deux hommes, un jeune garçon et une petite fille assise à côté du chauffeur.

« En cours de route elle a reçu un appel téléphonique de sa maman à qui elle a informé qu’elle s’est embarquée pour Mamou. Après cet appel, un de ses ravisseurs lui demande de lui passer son téléphone. Quelques minutes après, elle perd sa conscience et elle s’est endormie. Les bandits ont profité pour couper ses cheveux. Heureusement elle a repris conscience entre l’usine des eaux minérales de Guinée et le pont ‘’kaaka’’ à la sortie de commune urbaine de Coyah. Soudain, elle demande à se mettre à l’aise. Elle profite pour s’enfuir », explique un confrère basé sur place.

A en en croire nos sources, c’est ainsi que les bandits se sont enfuis avec  8.700.000 francs guinéens(GNF), des habits, du poisson et du lait en poudre que détenait la pauvre dame.

Elle aurait parcouru plus de six kilomètres pour aller au commissariat central de la police de Coyah, objectif alerter les services de sécurités.

Selon les dires du commissaire Abdoulaye Sangaré, les forces de l’ordre de cette localité qui ont eu des indices sur la voiture des ravisseurs d’Aissatou Diallo auraient annoncé l’ouverture d’une enquête pour mettre main sur ces malfrats.

A LIRE >>  Le Premier Ministre inaugure trois ponts ruraux à la satisfaction des populations

 

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

+ 224 622 30 49 42




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

Recommandez pour vous

1 Commentaire

  1. Maimouna Bah

    Faites relire vos textes avavt de les publier. On ne perd pas consciene mais connaissance. et surtout effacez mon adresse e.mailsinon plus de commentaire.

    Reply

Vous avez aimé/non l'article laissé un commentaire Maimouna Bah Cancel Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.