Temps de lecture : 1 minute

Le gouvernement guinéen a lancé la semaine dernière, la première usine de transformation industrielle de noix de cajou du pays dans la ville de Kankan, en Haute-Guinée, rapporte Commodafrica.

Dotée d’une capacité installée de traitement de 10 000 tonnes de matière première par an, l’unité devrait fournir de l’emploi pour 500 personnes à terme. Elle a été concrétisée grâce à un investissement de la Diaouné Agro-Industrie, filiale de la compagnie Diaouné et Frères.

D’après les propos de Mohamed Diaouné, président de l’entreprise mère, la production annuelle de noix de cajou de la Guinée s’est chiffrée à 70 000 tonnes en 2018.

Ce volume pourrait passer, d’après le responsable, à 200 000 tonnes d’ici 2025, grâce au programme de l’exécutif visant l’appui et la distribution de semences aux producteurs.

Pour rappel, la noix de cajou est l’une des filières prioritaires pour le gouvernement guinéen qui a lancé en 2016, une initiative pour la redynamiser. La culture occupe plus de 50 000 producteurs notamment à Boké dans le Nord-Ouest du pays et à Kankan.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Quel sera l'impact économique et social à moyen et à long terme de la hausse de la TVA, des droits de douanes et la dépréciation de notre monnaie face aux devises et particulièrement face au dollar ($) et à l'euro (€) ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.