xi_jinping_obama
xi_jinping_obama
Temps de lecture : 2 minutes

La visite prochaine du président chinois Xi Jinping aux Etats-Unis est très importante pour les deux puissances économiques internationales, estime Amadou Tidiane Sow, expert et analyste financier, dans un récent entretien à l’agence Xinhua. Pour lui, elle permettra de rassurer les investisseurs de la planète.

Selon ce haut cadre de la Banque centrale de Guinée, cette visite permettra de rassurer les investisseurs sur les marchés financiers, non seulement du côté américain mais aussi du côté chinois.

 »Ces derniers temps, nous avons assisté à des mini-krachs au niveau du marché boursier chinois dû à l’inquiétude des investisseurs face à l’essoufflement de l’économie chinoise et aux tensions géopolitiques », observe l’expert financier, avant d’ajouter que la rencontre entre Xi Jinping et Barack Obama allait permettre d’aplanir les divergences et de relancer les deux économies.

 »Je pense que toutes ces questions pourront être évoquées et discutées entre les présidents des deux puissances et leur résolution pourrait justement rassurer les investisseurs », souhaite l’expert guinéen.

Mohamed Camara, juriste et professeur de droit international, juge quant à lui que la rencontre Xi-Obama est assez symptomatique de la nécessité qui prévaut au niveau de l’échiquier politique international.

 »L’émergence de la Chine apparaît comme un enjeu politique majeur pour les Etats-Unis », estime M. Camara dans un entretien à Xinhua, car, dit-il, entre la première puissance du monde (Etats-Unis) et la puissance émergente qu’est la Chine, le rapprochement peut favoriser le raffermissement des liens dans l’intérêt des deux Etats.

A LIRE >>  Climat des affaires - La Guinée gagne 6 places dans le classement DOING

En outre, M. Camara pense que ce sommet peut être de nature à rassurer les pays africains qui hésiteraient à coopérer avec l’un ou l’autre camp. Pour lui, le partenariat Nord-Sud a toujours existé, mais un partenariat Sud-Sud est aussi très important entre les pays émergents.

 »La rencontre fréquente entre ces deux puissances est donc de nature à rassurer les pays africains sous-développés quant à la diversification de leurs coopérations bilatérales », juge Mohamed Camara.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.