Alpha-Condé
Alpha-Condé
Temps de lecture : 2 minutes

Deux mois après la visite que le Secrétaire Exécutif de l’Agence NEPAD, Dr Ibrahim Assane MAYAKI a effectué à Conakry, la coopération entre cette Institution et la Guinée dans le domaine de la pêche entre dans une phase active avec la sélection de 5 consultants internationaux et 5 consultants nationaux pour la réalisation de différentes études visant l’amélioration de la gouvernance dans le secteur de la pêche.

Lors de sa visite en juin dernier au cours de laquelle il avait été reçu en audience par le Président de la République, DR MAYAKI avait annoncé l’engagement de son Agence à apporter à la Guinée, un appui financier de 300 000 dollars américains pour la réalisation ou l’actualisation des différents documents de politique et de recherche dans le domaine de la pêche mais, également, la fourniture de matériels et équipements et le perfectionnement des ressources humaines pour rendre opérationnel l’Office de Contrôle Sanitaire des Produits de Pêche et de l’Aquaculture.

Aujourd’hui, grâce à la pro activité du point focal du NEPAD, M. Mohamed Moustapha LY et le soutient du Ministre Jean René CAMARA, le processus de mobilisation d’une expertise nationale et internationale pour la réalisation des études est achevée.

A titre de rappel, il faut savoir que les études à réaliser sont les suivantes :
•Actualisation de la Lettre de Politique de Développement de la Pêche et de l’Aquaculture (LPDPA) élaborée depuis 2009 ;

A LIRE >>  RDC: Freeport-McMoran cède une mine à un groupe chinois pour 2,6 milliards de dollars

•Elaboration du plan stratégique de développement du secteur de la pêche et de l’aquaculture » et de quatre notes conceptuelles portant sur : i) le développement de la pisciculture et de la pêche continentale ;
ii) l’amélioration des services d’appui à la pêche et aquaculture;
iii) le développement de la pêche maritime ;
iv) le développement des bonnes pratiques de gouvernance ;

•Réalisation du Plan d’investissement pour accompagner la mise en œuvre de la stratégie »,

•Finalisation du Plan stratégique de la recherche ;

•Réalisation d’une étude sur la chaîne de valeur pour identifier les goulots d’étranglement et proposer des actions de reformes le long de cette chaîne de valeur;

•Mise à jour des règlementations et le contrôle sanitaire en matière de la pêche et des produits dérivé et du manuel de contrôle sanitaire.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.