Tidjane Dème et Cyril Collon.
Temps de lecture : 1 minute

Partech Ventures a annoncé ce 31 janvier le closing final de Partech Africa, son fonds de capital-risque dédié aux entreprises technologiques africaines avec des engagements de l’ordre de 125 millions d’euros soit 143,6 millions $.

Ces engagements ont presque doublé par rapport aux 70 millions $ de fonds mobilisés par Partech Africa lors de son lancement en janvier 2018.

Avec cette opération, Partech Africa se présente désormais comme le plus grand fonds de capital-risque dédié aux startups en Afrique. Le fonds basé à Dakar, au Sénégal, ouvrira dans les prochains mois son deuxième bureau de représentation, en Afrique de l’Est, plus précisément au Kenya.

Après ses deux premières opérations réalisées en 2018 au sein de la plateforme nigériane TradeDepot et au sein de la Fintech sud-africaine Yoco, Partech Africa annonce pour 2019 de nouveaux investissements compris entre 500 000 euros et 5 millions d’euros dans des startups évoluant dans les secteurs de l’éducation, la finance, la logistique, l’énergie et la mobilité.

Notons que pour ce closing, Partech Africa a reçu l’appui de plus de 40 investisseurs internationaux tels que : la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la Société Financière Internationale (SFI), Averroès Finance III, un fonds géré par Bpifrance et Proparco, la Banque allemande de développement KfW, la Banque néerlandaise de développement (FMO) et aussi des grandes entreprises comme l’Oréal, Orange, Edenred, JCDecaux, Bertelsmann et bien d’autres.

A LIRE >>  Kaidi, l'application guinéenne qui simplifie les démarches administratives

Chamberline Moko (Agence Ecofin) 

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.