votre espace publicite 2018

58 ans du quotidien national ‘’Horoya’’

58 ans du quotidien national ‘’Horoya’’
VOTRE NOTE

58 ans du quotidien national ‘’Horoya’’

Le Chef de l’Etat a présidé l’événement

Conakry, 18 avril 2019 – Le quotidien national Horoya a célébré avec faste les 58 ans de sa création, ce jeudi, 18 avril 2019 à son siège à Boulbinet dans la Commune de Kaloum. C’est le Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé, qui a présidé la célébration de cet anniversaire en présence des responsables, le personnel et les anciens du journal Horoya.

Créé le 18 avril 1961, le quotidien Horoya est un patrimoine national qui a joué son rôle d’information et d’éducation de la population guinéenne.

Malgré son passé glorieux, le journal Horoya traverse actuellement une période difficile due à la vétusté de son installation, des équipements, et son irrégularité sur le marché.

Le nouveau directeur général du quotidien Horoya, Mamady Wasco Kéita, a tout d’abord exprimé le sentiment de joie de la direction et du personnel de cet organe national d’information pour le déplacement du Président de la République.

« Le quotidien national, aujourd’hui, bât de l’aile, même s’il a fait par le passé la fierté de la Guinée au sens réel du terme. Son état actuel ne peut réjouir personne pour avoir le coeur à une fête ». Tel est le constat du directeur général dudit journal

Après avoir rendu hommage à ses prédécesseurs pour leur contribution à l’essor de ce journal qui était une référence, le tout nouveau premier responsable du quotidien a pris l’engagement de relever le défi et permettre à Horoya de reprendre sa place d’antan au sein de la galaxie médiatique actuelle.

A LIRE >>  Alpha Condé a dilapidé toutes ces ressources financières collectées

Le ministre de l’Information et de la Communication, Amara Somparé, a pour sa part précisé que la présence du Président de la République à cette cérémonie dénote de son attachement au renforcement du patrimoine culturel historique de la Guinée dont Horoya fait partie. Le ministre de l’Information et de la Communication a également fait état de la situation déplorable des archives du journal et de la déliquescence de ses installations.

Toutefois, le ministre Amara Somparé a espéré que sous le leadership du Chef de l’Etat, la nouvelle équipe de ce journal ne ménagera aucun effort pour remettre Horoya sur pied.

Le Président de la République qui n’a pas tardé à répondre aux doléances des responsables du journal Horoya, a offert une enveloppe d’un milliard de francs guinéens et un pick-up. Même geste à l’endroit de l’Agence guinéenne de presse (AGP). Le Président de la République a précisé que si le quotidien national rempli toutes les conditions souhaitées dans le futur, d’autres accompagnements viendront. « Il faut qu’on donne les moyens à la presse nationale pour qu’elle soit à la hauteur de son rôle d’informer la population de façon objective en disant la vérité. Aussi parce que les journalistes doivent servir à l’éducation de la population. Surtout des 70 % de jeunes qui ne connaissent pas l’histoire de la Guinée ».

De ce fait, le chef de l’Etat a invité les responsables de Horoya à numériser leurs archives afin de permettre aux étudiants et à d’autres personnes de les consulter sans difficultés.

Tout en souhaitant que ce journal soit doté d’un site pour faciliter son accès, le Président Alpha Condé a félicité les journalistes de Horoya et de l’AGP pour le travail déjà abattu avant d’espérer que ces organes seront à la hauteur des nouveaux défis de l’information et de la communication dans un paysage médiatique en perpétuelle mutation.

A LIRE >>  Satisfait de la gestion de la PCG, un audit recommande le soutien accru de l’État

Le Bureau de Presse de la Présidence




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.