Gbamon ZOGBÉLEMOU

NZEBELA TOGBA PIVI : l’histoire d’un farouche résistant Guinéen.

NZebela Togba Pivi est né en 1838 dans le petit village de Nzebela en Guinée forestière. Issu d’une famille de quatre enfants, dont une fille appelée Séma, il s’est très tôt fait remarqué à la lutte au couteau et à la flèche avant d’en être le champion.
Dans le Diani à Macenta grâce à sa volonté et à sa prouesse dans l’organisation de son groupe d’âge, le jeune talentueux attire la colère des chefs de Zebela contre lui. C’est alors qu’il va s’exiler à Boussédou, puis à Kouankan, une sous préfecture de Macenta où il apprendra le maniement des armes de Kamankoura.
Fort de sa formation militaire il décide de revenir dans son village natal appuyé par son armée et son chef de guerre Kaman. Après un siège de 3 mois, il s’empare du pouvoir et régna en chef à Nzebela. En 1910 les troupes françaises de Kissidougou, Diafrodougou, Begla et Yoala progressent à Sanporija vers le Sud, Nzebela Togba leur inflige une Zappa. Zegbela Togba Pivi avait 48 ans quand s’organisait à Berlin la Conférence sur le partage de l’Afrique en 1885-1886.
En 1892 après la création par les Français du poste de Kérouané, Samory Touré opéra un repli stratégique vers la Guinée forestière. Les Tomas avec à leur tête Zebela Togba Pivi empêchent l’arrivée du convoi de Samory Touré à Zappa. A la poursuite de Samory les Français dépêchèrent à Beyla le lieutenant Guicerf. Zappa, défendu par Zebela. En 1896, c’est une nouvelle offensive de Kaman allié des envahisseurs Kouakan. Les Tomas infligent à l’envahisseur une défaite à Nzelou sur la rive droite du Diani. À la fin du combat, NZebela Togba emporta victorieusement la tête du lieutenant Colon Guicerf venu avec sa troupe pour l’arrêter.
A la mort de Almamy Samory Touré en 1900 il avait 63 ans. Sa lutte contre la pénétration coloniale a duré 22 ans. Nzebela Togba Pivi est mort à l’âge de 71 ans. Il a été capturé par les Français dans le petit village de Gbaïpkala. Après la capture, les français lui ont cassé une cote, pour l’immobiliser et l’exposer au soleil en vue de neutraliser sa phénoménale puissance.
Cependant, c’est de la maladie qu’il mourut épuisé en octobre 1908. A sa mort c’est son jeune frère, Milikolo Foromou Pivi, qui avait pris sa place.
pour finir notons que dans l’organisation de son armée Nzebela Togba Pivi avait:
– Millikoro Pivi, chef de canton près de Zebela Togba,
– Maloukolo Ourrêt Pivi : guerrier renommé dans la forme de Zalekwélé,
– Tauwoï Pivi : chef guerrier dont la ligne s’étendait jusqu’à Slissou vers les frontières de Niaukan,
-Dakoly : guerrier redoutable de Zappa avec ligne Bikzou, Bilon, Oyafero, Lokyou.
L’histoire nationale retient le nom de Zebela parmi les grands resistants à la pénétration coloniale.
Gbamon ZOGBÉLEMOU
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Alpha Condé est venu, on dit que son pouvoir est injuste. Est-ce que le peuple même est juste?

Le professeur Alpha Condé n’était pas là, on a dit que le pouvoir est injuste …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !