Afrique : Médiamétrie et Omedia lancent le premier baromètre de la TNT sur le continent

0 36
Rate this post

Médiamétrie et Omedia, deux sociétés spécialisées dans la collecte de chiffres et l’analyse de données sur l’activité des médias, vont lancer le premier baromètre de la TNT en Afrique. L’information a été rendue publique par un communiqué de presse conjoint des deux partenaires, datant d’il y a quelques heures.

« Diffuseurs, institutionnels, opérateurs, producteurs de contenus, agences médias, annonceurs, et aussi fabricants et installateurs d’équipements numériques ont besoin de connaître, à échéances régulières, l’évolution du marché qu’ils pilotent. Pour l’analyser, le nouveau baromètre Omedia-Médiamétrie mesurera, auprès du grand public, la notoriété, l’équipement, la perception, les attentes (une meilleure image, un meilleur son, une offre élargie) et les intentions d’équipement en matière de TNT », peut-on lire dans le communiqué de presse envoyé à l’Agence Ecofin par Médiamétrie et Omedia.

Ainsi, le baromètre TNT Omedia-Médiamétrie permettra « aux chaînes, d’anticiper leur montée en puissance et leur potentiel d’audience, d’adapter leur stratégie dans un nouvel univers de concurrence. Les institutionnels, quant à eux, pourront suivre l’effet des campagnes de communication TNT destinées au grand public. Quant aux agences et aux annonceurs, ils pourront intégrer un paysage audiovisuel enrichi de nouvelles chaînes dans leur réflexion média et anticiper l’achat de nouveaux espaces publicitaires. Enfin, les fabricants de matériel peuvent se servir du baromètre pour anticiper les besoins des foyers en équipements numériques ».

Les résultats du baromètre seront disponibles par pays et par cible, deux fois par an. Les deux cabinets réaliseront, dès juin prochain, la première édition du baromètre TNT Omedia-Médiamétrie, qui portera sur la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali et le Gabon.

A LIRE >>  Le nedemou envahisse les quartiers de conakry

« En décembre 2018, le baromètre intègrera d’autres pays francophones ».

Chaque vague de résultats reposera sur l’interview, en face à face, de 600 individus (700 pour la Côte d’Ivoire), âgés de 15 ans et plus et représentatifs de la population en termes de sexe, d’âge, de profession, de niveau d’étude et de lieu de résidence.

Servan Ahougnon

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


Leave A Reply

Your email address will not be published.