Aliou Bah du BL trouve les débats politiques en Guinée ne se résument qu’à des insultes et calomnies

0 30
Rate this post

Je me demande souvent si c’est dans les débats d’insultes, de calomnie et de stigmatisation que les Guinéens pourront mieux connaitre la capacité de leurs actuels et futurs dirigeants politiques à leur proposer les meilleurs schémas possibles de sortie de crise et des perspectives rassurantes pour leur avenir.

C’est à s’interroger quand l’essentiel des discussions publiques est orienté vers les personnes et les ethnies au lieu que cela soit vers les idées et les critiques portées sur des actes avérés.

Dans ce cas de figure, la suspicion, les imaginations et les approximations deviennent des bases de raisonnement. Et le résultat ne peut être autre que des règlements de compte.

Étant donné que c’est la chose la plus facile à faire dans une société, chacun peut ainsi valablement s’attribuer le titre de ‘leader politique’ pour porter toutes sortes de prétentions et d’ambitions a travers la manipulation et le mepris de l’essentiel. C’est pourquoi, ce qui peut faire l’objet d’un débat au sommet en Guinée peut servir de thème de comédie ailleurs.

Le spectacle de tous les jours montre une classe politique qui ne sert que des sujets indigestes, une presse qui ne privilegie que le sensationnel et une opinion publique qui trouve bien de s’en accommoder pour en faire des échanges d’agitation de quelques jours au bout desquels l’émotion retombe à travers l’essoufflement et le dégoût de la politique.

Pendant ce temps, la pauvreté qui est à la fois le dénominateur commun de tous et l’adversaire au quotidien, continue de faire son chemin et en conséquence l’avenir de la jeunesse s’obscurcit davantage.

A LIRE >>  Il faut dire à nos jeunes d’arrêter de payer 7000 Euro pour venir en Europe.

Aliou BAH

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


Leave A Reply

Your email address will not be published.