Temps de lecture : 1 minute
VOTRE NOTE

Cette question se pose avec acuité. Depuis la semaine dernière une vaste campagne de démolissement de mosquées a lieu à Angola, pays d’ Eduardo Dos Santos. Pour un premier temps, ce sont trois mosquées qui sont détruites par des bulldozers.

Selon un Guinéen basé dans ce pays, « s’il n’ya aucun motif officiel avancé par le pouvoir, les autorités craignent une montée de l’islamophobie et surtout des attentats comme ce qui est arrivé au Kenya ».

L’Angola devenu le nouvel eldorado pour les Africains et même des non Africains devient de plus en plus invivable pour les nombreux expatriés, rapportent à Aminata.com, un autre Guinéen.

Pourtant, Guinéens et  autres citoyens du continent continuent d’affluer vers ce pays pétrolier et diamantifère d’Afrique à la recherche du bonheur, dévasté par plusieurs décennies de guerre civile opposant le MPLA au pouvoir et l’UNUTA de l’ancien chef rebelle Jonas Savimbi.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  L'objectif de Roue Bleue : développer une formation qui puisse impacter, entre autres, sur le monde agricole au Mali

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.