Fer EBOMAF
Fer EBOMAF
Temps de lecture : 2 minutes

L’entreprise EBOMAF spécialisée dans la construction des routes, sise à Kankan, a été cambriolée dans la nuit du jeudi 18 mai 2017. Le Président Directeur général, Mahamadou Bonkoungou a eu la surprise de sa vie de savoir que la base logistique de son entreprise, EBOMAF à Kankan a été cambriolée par des voleurs tandis que les lieux sont gardés par des militaires.
Les malfrats ont emporté 4.5 tonnes de barres de fer laissant derrière eux tristesse, découragement, désespoir et rêve brisé.

Les faits

La base logistique de l’entre- prise installée à une vingtaine de km de Kankan-centre a malheureusement reçu la visite d’une bande de voleurs avec un camion DAF 2100 non imma- triculé le 18 mai 2017 à 3 heures du matin. La question que tout observateur se pose est de savoir comment les malfrats ont-ils pu charger ce camion de 4.5 tonnes de barres de fer

dans un lieu sécurisé par les militaires du camp de Kankan? C’est après le chargement et sur le chemin de retour vers Kankan-centre que le directeur technique de l’entreprise Jean Onibon, en compagnie des gendarmes en civil dans un vehicule banalisé, ont réussi à mettre main sur cette bande de voleurs dont deux employés de l’entreprise même : Moussa Condé (magasinier) et Lanfia Kourouma (chargé du carbu- rant), 2 militaires de garde du jour aussi.

A la gendarmerie de Kankan, les objets retrouvés se compo- sent comme suit : Quantité de barres de fer : 4,5 tonnes pour toutes sections dont :

A LIRE >>  Dinguiraye : près de 70 cases ravagées

Fer de 12 : 190 barres
Fer de 10 : 57 barres
Fer de 14 : 45 barres
Fer de 8 : 160 barres Morceaux de fer de 14 : 12 Morceaux de fer de 10 : 15
En attendant la fin des enquêtes, les deux militaires, Moussa Condé et Lanf.ia Kourouma se reposent tra

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.