Campagne de sensibilisation sur les droits civiques et moraux. Aissatou Mandela Diallo interpelle...
224citoyenmodel
224citoyenmodel

Campagne de sensibilisation sur les droits civiques et moraux. Aissatou Mandela Diallo interpelle…

Diallo Aissatou Mandela, 25 ans, passionnée de cuisine et d’actions sociales. Cette fémi- niste interpelle les guinéens à être des citoyens modèles, à travers le hashtag #224citoyenmodel qui est devenu son slogan pour la sensibilisation.

Nous avons le déplacement vers elle pour en savoir plus sur son projet.

Le Populaire: Avant de commencer cette entrevue, dites-nous pourquoi ce nom Mandela auquel vous vous attachez tant ?

Mes parents sont des adeptes de grands hommes. Et je crois fermement qu’ils veulent nous voir apporter un plus dans ce monde. Ils ont choisi des noms de grands hommes pour qu’on ne se perde pas dans nos repères. Ils nous ont toujours éduqués en nous incul- quant les bonnes valeurs. Ils ont ainsi éduqué une fille avec un cœur d’homme. Je crois qu’eux même sont surpris de celle que je suis. Ils me disent souvent que je dois apprendre à être plus féminine. Parce qu’ils trouvent que je suis trop imposante. Et je réponds : «ce n’est pas un peu trop tard pour ça? ». (Rires).

A l’occasion de la première édition de la Semaine de la citoyenneté, vous avez lancé le hashtag #224citoyenmodel .

Pourriez-vous nous détailler votre projet ?

Il s’agit d’un projet que j’ai dans la tête depuis très longtemps, mais je n’avais pas trouvé la bonne façon de l’entamer. Donc, à la vieille du lancement de la Semaine de la citoyenneté, je ne pouvais pas trouver une meilleure opportunité. J’ai ainsi lancé l’idée et réussi à entamer le projet avec une équipe de sept jeunes filles ainsi que des consultants qui sont des hommes de médias.

Nous avons jugé nécessaire de lancer d’abord le hashtag #224citoyenmodel qui a été utilisé sur Facebook et un peu sur Twitter durant toute la semaine. On a ainsi décidé de faire de cette campagne un combat sur une longue période. Les messages qui ont été lancés nous sont d’une grande utilité, parce qu’on compte les utiliser pour la suite des activités. Le but étant d’initier les uns et les autres

aux valeurs du bon citoyen. Il ne s’agit pas seulement de réclamer ses droits, mais en tant que citoyen qu’est-ce que je dois être pour être un modèle.

Si je prends l’exemple sur nos infrastructures routières, elles ne sont pas praticables et surtout ne sont pas nombreuses. Je suis un #224citoyenmodel, je ne détruis pas le peu qui existe en brûlant des pneus ou en y jetant des ordures. Nous guinéens, on est très attachés à nos droits individuels sans faire attention à nos actes au quotidien qui ne respectent pas les droits des autres, et à nos devoirs envers la nation et les autres citoyens.

Réclamer nos droits, c’est bien. Mais qu’en est-il de nos devoirs ? Je suis très consciente que ce combat sera très dur, mais j’espère du fond du cœur que l’équipe sera à la hauteur et que la cible sera atteinte. Pour le moment, on y va avec les moyens de bord. Et nos actions seront menées sur Internet afin de voir comment on agit sur les gens avant d’aller plus loin. C’est- à-dire sur le terrain. On cible une campagne numérique, parce qu’il faut commencer par là. On est nombreux sur les réseaux sociaux à ne pas respecter nos devoirs et les droits des autres, à ne pas avoir les bonnes attitudes civiques et morales.

Vous avez passé vos messages sur les réseaux sociaux, sachant que des internautes ont également passé des messages similaires pour juste rappeler l’importance de la citoyen

neté.

Comment peut-on distinguer ces ‘‘postes’’ des vôtres ?
Nous allons tous dans le même sens, juste qu’on a mis en place une page Facebook et Twitter “224citoyenmodel” et on a assez communiqué sur le hashtag #224citoyenmodel qui a été utilisé par de nombreux internautes. Pour nous, il n’y a aucune différence, parce que chacun à travers le hashtag, s’est exprimé. Nous filtrons les messages en utilisant le hashtag tous les jours. Certes, les messages vont tous dans le même sens, mais nous avons pu recueillir des idées plutôt originales. Pour nous, c’est d’une grande importance que les gens aient passé leurs messages à travers le hashtag. Parce que ces messages seront utilisés avec leur permission et leur participation pour la suite des activités, InchAllah.

Jusqu’où comptez-vous mener ce projet ?

avec nos droits. Si un citoyen respecte ses devoirs, l’Etat devra respecter obligatoirement ses droits. Nous ne devons pas abandonner la Guinée. Ce n’est pas parce qu’un système nous convient pas ou que nos droits ne sont pas respectés qu’on doit aussi baisser les bras et agir contre les autres citoyens. Nous sommes des êtres humains, nous nous devons de nous créer un cadre de vie propice. Nous sommes dans une société, pas dans une jungle. Être civilisé est primordial dans ce cas.

Avez-vous pensé à rencontrer le Ministre Khalifa Gassama Diaby pour la circonstance ?
Oui, bien sur ! Il est à la tête du ministère qui s’occupe de la citoyenneté. Il est plus qu’important de le rencontrer. Nous sommes entrain de nous organiser pour demander une audience. Pour la première partie, ceci n’était pas nécessaire, mais pour le reste des

Nous souhaitons que ceci soit un état d’esprit, un mode de vie. Jusqu’à ce qu’un bon nombre de personnes soit cons- ciente de ses devoirs et agisse en respectant les droits des autres. Nous mènerons aussi des campagnes d’édu- cation civique et morale en véhiculant des messages.

Nous sommes même entrain d’étudier une hypothèse de lancer une pétition pour enseigner cette matière jusqu’à l’université et en faire des séances de mise à niveau pour les professionnels. Il est impératif de préparer notre génération et les futures générations à cela. Nous estimons que lorsqu’une personne agit correctement envers sa propre personne et envers 10 autres personnes, ceci deviendra une façon de vivre pour lui et pour ces 10 personnes qui agiront aussi sur d’autres personnes. Ainsi de suite.

Si vous réussissez votre pari, que comptez-vous faire pour pérenniser votre combat ?
J’espère de tout cœur qu’on arrivera un jour à ce que nous citoyens, puissions mettre en avant les intérêts collectifs et que nous agirons dans le respect de nos devoirs. Si nous réussissons ce combat, je crois que nos devoirs vont

activités qui seront lancées, ça sera utile. Un citoyen modèle, c’est au quotidien, 12 mois sur 12. Il faut incul- quer ces valeurs à la base.

Avez-vous un message pour la jeunesse guinéenne ?
On a toujours quelque chose à dire à une jeunesse qui est abandonnée, mais qui fait ses preuves. Particulière- ment pour ce projet, nous voulons interagir avec des jeunes. Tous les thèmes qui seront lancés seront déve- loppés par des jeunes. Pas que des spécialistes, car nous voulons que le guinéen lambda s’exprime. Pour ma part, je suis vraiment fière de cette jeunesse guinéenne qui prend le devant. Et pour ceux qui ne sont pas encore dans le train, il est plus que temps de bouger. Nous réclamons la plupart des choses que nous pouvons aussi faire. Je vous remercie de l’attention portée à notre combat.

Réalisée par

Ahmed Tidiane Diallo

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

La Guerre des Métisses au Rio Pongo. Mythe ou réalité ? par Paul Théa

La Guerre des Métisses au Rio Pongo. Mythe ou réalité ? par Paul Théa

La Guerre des Métisses au Rio Pongo. Mythe ou réalité ? En résumé « La …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.