votre espace publicite 2018

Cour Constitutionnelle : L’institution jumelle de la CENI

Cour Constitutionnelle :  L’institution jumelle de la CENI
VOTRE NOTE

Cour Constitutionnelle : L’institution jumelle de la CENI

Le tandem ne pouvait que réussir, tant les deux institutions travaillent de façon harmonieuse, pour ne pas dire collégiale, dans leur esprit et leurs textes.

Jamais la Cour suprême en Guinée, par simple principe, ne saurait mettre en cause la décision de la CENI. Blanc bonnet, bonnet blanc !

Comme dirait l’autre.
Qu’importe, la cause est gagnée et Alpha Condé est proclamé vainqueur. C’est le président de la République qui nomme à tous les postes des pouvoirs publics, à ce titre, toutes les faveurs dues à son titre lui sont données. Le contraire surprendrait.

La Justice en Guinée continue d’être une hantise pour le citoyen.
Il serait difficile que le changement intervienne dans ce contexte.

Rappelons que le président Condé a exigé que certains des accusés dans l’affaire de l’attaque de son domicile, bien qu’ayant bénéficié d’un non-lieu, soient repris et rejugés. Ce qui fut fait.

Dites-nous où est la liberté de la justice par rapport à l’Exécutif ?

Pour accorder plus d’audience aux résultats qu’elle a proclamés, la Cour Constitutionnelle donne : 57,84% Contre 57,85% diffusé par La CENI.

Du pareil au même, avec la petite différence que vous constatée et qui marque la conscience difficilement exprimée de l’Institution interpellée sur un cas qui permet d’avoir une idée exacte de l’opportunité de son existence.

L’on vient d’en avoir, en effet, une idée exacte.
La conclusion est qu’en Guinée, il faut une refonte du système judiciaire dans toutes ses composantes, pour que l’on puisse parler de démocratie.

A LIRE >>  CENI : décès du commissaire chargé des opérations électorales

Quand le système judiciaire n’est pas indépendant dans ses prises de décisions, c’est la dérive. C’est ce que vivent les guinéens.

C’est ce même système qui avait fait arrêter et juger Alpha Condé accusé de tenter à franchir les frontières en pleine élection et d’avoir en sa possession des devises étrangères.

Autant de raisons, pour que le président Condé y mette, enfin de l’ordre même si le désordre de ce système l’arrange pour l’instant.
Mais, Alpha est tout simplement un incapable !

 

BAH Thierno Mamadou

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.