Couvre-feu: Si vous craignez d'être humiliés, bastionnés ou dépossédés de vos biens par certains éléments incontrôlés des forces de sécurité...
des-gendarmes-se-deploient-a-ouagadougou
des-gendarmes-se-deploient-a-ouagadougou

Couvre-feu: Si vous craignez d’être humiliés, bastionnés ou dépossédés de vos biens par certains éléments incontrôlés des forces de sécurité…

RESTEZ CHEZ VOUS, RESPECTEZ LES MESURES LIÉES À L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE.

Si vous craignez d’être humiliés, bastionnés ou dépossédés de vos biens par certains éléments incontrôlés des forces de sécurité sous prétexte de faire respecter les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, rentrez chez vous avant 21 heures, ne vous regroupez sous aucun prétexte en certains endroits en pensant que vous pouvez être épargnés. Il est possible qu’il y ait des gens parmi qui appellent discrètement les forces de l’ordre pour les informer de votre présence ces endroits. Parfois, c’est le voisinage qui les appelle pour signaler votre présence. Les bars et les débits de boisson sont particulièrement visés. Certains arguent qu’il n’est pas normal que les lieux de culte soient fermés et que ces endroits restent ouverts même s’ils respectent les mesures sanitaires et la distanciation sociale.
Lorsque certains voyous habillés en tenue de policier ou de gendarme, ivres et parfois drogués, font une descente en ces endroits et que vous avez le malheur d’y en ce moment, ils peuvent vous bastonner ou vous obliger de faire des pompes, de prononcer les heures du couvre-feu, le tout publiquement. L’intention étant de vous rabaisser.

De nombreuses personnes que je connais ont eu la chance de ne pas être soumises à cette humiliation. Mais elles ont dû débourser une somme comprise entre 5.000.000 et 10.000.000 gnf à la CMIS n°3 de Enco 5 pour pouvoir recouvrer leur liberté.

Puisque vous n’avez pas où vous plaindre, le mieux est d’être prudent et surtout d’éviter d’être en porte-à-faux avec les mesures édictées dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid 19. Acceptez de vous priver pour quelque temps de votre plaisir pour préserver votre santé et celle de votre entourage mais aussi pour préserver votre dignité d’homme.

Il est vrai que bon nombre nombre d’hommes en uniforme ne respectent pas eux-mêmes les mesures sanitaires. Mais ils bénéficient d’une impunité totale. Ne vous comparez donc pas eux.

S’il vous plaît, restez chez nous et respectez les mesures liées à l’état d’urgence sanitaire.

Me Mohamed Traoré

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

FNDC

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la forme de résistance (communiqué) !

Interdiction de la manif du 29 septembre : le FNDC maintient sa marche sous la …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !