votre espace publicite 2018

Avec la dernière flambée du prix du carburant, il me faudra peut-être vendre ma voiture pour m’acheter un vélo.

Avec la dernière flambée du prix du carburant, il me faudra peut-être vendre ma voiture pour m’acheter un vélo.
VOTRE NOTE

En repassant le film de la vie que je vis, je me demande si j’arriverai à me consoler un jour à la mesure de toute la peine que je me suis donnée durant toutes ces années.

Imaginez-vous que je n’ai pas réussi à m’acheter une bonne voiture, capable de me transporter en toute quiétude, sans que je sois obligé de nettoyer ses bougies ou de coller ses pneus généralement à crédit. Α

Quand je pense à toute cette galère, je comprends pourquoi certains énergumènes en manque d’espoir préfèrent se suicider pour avoir la paix. Mais il ne faut surtout pas compter sur moi pour en arriver à cette extrémité. Je n’ai ni envie de m’expédier aussi brutalement dans l’au-delà, encore moins de baisser les bras.

Je préfère encore cette philosophie des Magic System qui assure que «Tant qu’il y a la vie, c’est que toujours y a espoir». Même si Jésus débarquait en personne à Conakry pour me proposer un voyage en Concorde pour le paradis, j’attendrais encore mon heure pour être heureux d’abord sur terre.

Il faudra d’abord me donner l’assurance que là-haut je pourrai continuer, quand je le voudrai, de caresser cette belle bouteille oblongue et de siffloter son contenu bien glacé pour chasser les cafards. Car cette sensation bienfaisante que procure la Guiluxe m’a tellement sauvé de la déprime que je me demande si un imam, un curé ou un pasteur pourra réussir autant à rafraîchir mon cœur si souvent bouleversé.

Ah! la Guiluxe , voilà ce qu’il me faut plutôt qu’une promesse hypothétique du ciel.
Malheureusement, il y a tellement de gens qui courent après l’argent et le paradis que je me demande si nous sommes nombreux à croire qu’il faut travailler peu, gagner peu et vivre mieux.

A LIRE >>  Discours du Chef de l'Etat Alpha Condé le 02 octobre

Avant même que cette idée ne gagne l’Europe aujourd’hui, je croyais dur comme fer qu’il me faut un peu de lafidi, une bière bien frappée, une voiture, un peu de carburant et une petite piaule pour rivaliser avec les dieux.

Dites donc aux illuminés rabatteurs de ciel de ne pas s’aventurer à m’importuner dans mon carrefour, encore moins dans les maquis où je cultive mon espérance. S’ils n’ont rien à foutre, ils n’ont qu’à aller se cuire des œufs sur les pierres Concasseur.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.