Accueil » Politique » Deux experts canadiens en Guin

Deux experts canadiens en Guin

Rate this post

Le haut-commissariat à la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration (HC-REMA) guinéenne a reçu ce lundi 21 octobre dans ses locaux deux experts canadiens. L’objectif de cette visite était de procéder au lancement du processus d’élaboration des textes qui doivent être adoptés pour la mise en place effective d’une école nationale de l’administration(ENA), a-t-on appris de sources concordantes.

Selon les informations recueillies auprès du HC-REMA, C’est eu égard aux avantages  tirés du premier voyage que ces experts de l’école nationale d’administration publique (ENAP) du Québec en l’occurrence (Yves Poulain et Marcel Proulx) ont entamé cette deuxième mission qui a pour objectifs :

D’arrêter un tronc commun(1ère année) du programme diplômant et établir une fiche descriptive sur chacun des cours,  identifier les modalités de conception des filières du programme de certificat des compétences administratives de l’ENA jugées prioritaires, arrêter unprogramme d’intégration  à la  fonction publique guinéenne, procéder à la cueillette des informations requises pour la mise en œuvre de la phase ( détermination des dispositifs financières), lancer le processus d’élaboration des textes qui devront être adopté pour la mise en place effective de l’ENA et sélectionner les formateurs à Québec au début 2014.

Interrogé sur le sujet, Sékou Kourouma patron du HC-REMA a dit que le
but de la présence de ces deux  experts canadiens en Guinée est d’appuyer le  Gouvernement Guinéen pour la mise en place d’une Ecole Nationale d’Administration.

« Cette mission qui séjournera à Conakry du 21 Octobre  au 8 Novembre
nous aidera dans l’élaboration des projets de programmes de formation de la future ENA de Guinée. Pour se faire les ministères concernés ont identifié un certain nombre de cadres avec lesquels cette mission va travailler pour le tronc commun de base pour les futures  étudiants de la première année. Ensuite il y aura une filière spécialisée et le contenu de curricula de formation va être déterminé au cours de cette mission en relation avec les cadres Guinéens », a-t-il indiqué

A l’en croire un appel à candidature des vacataires qui seront à Québec pour une formation spécialisée a été lancé.

A LIRE >>  CAMEROUN: RSF EXIGE LA LIBÉRATION DU JOURNALISTE DE RFI DÉTENU DEPUIS UN AN

A signaler que cette mission avait déjà séjourné en Guinée du 31 juillet au 12 Aout 2013 au cours duquel elle a eu   plusieurs séances de travail avec tous les acteurs majeurs de l’Administration guinéenne.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
+224 622 30 49 42

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l’actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés…

Un commentaire

  1. Bonne initiative et salutaire. Comme le Maroc, la Guinée pourrait en fin former ses élites sur place grâce à ces types d’établissements d’enseignement supérieur.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*