Deputes-au-Burkina-Faso
Deputes-au-Burkina-Faso
Temps de lecture : 1 minute

Et si Docteur Ousmane Kaba avait raison : s’abstenir de siéger à l’Assemblée nationale pour créer un vide institutionnel? Ce serait, d’après lui, un moyen efficace de contraindre l’État à créer les conditions de l’organisation des élections conformément aux échéances constitutionnelles. Les députés de l’Opposition devraient y réfléchir.

Dans tous les cas, avec ou sans la partis de l’Opposition , le Parlement peut fonctionner puisque le groupe parlement de la majorité a le nombre de députés pour légiférer sur tous les questions à l’exception de celles qui exigent la majorité des 3/4 des membres de l’Assemblée nationale.

Mais en ne siégeant pas, les députés de l’Opposition prouveront au moins qu’ils ne sont pas favorables au glissement des calendriers électoraux.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Formation sur l’engagement citoyen à travers les TICs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.