Meilleure Vente n° 1
Fire TV Stick 4K Ultra HD avec télécommande vocale Alexa...
  • Le plus puissant des sticks lecteurs multimedia en streaming, avec une nouvelle...

Le président du Bloc Libéral Dr Faya Millimono va saisir la cour de  justice de la CEDEAO. Il vient de le faire savoir ce mardi 03 novembre 2015 lors d’un point de presse à la maison commune  des journalistes.

La cour constitutionnelle a validé les résultats de l’élection présidentielle du 11 octobre dernier. Des résultats dont la commission électorale nationale indépendante (CENI) avait proclamé provisoirement donnant vainqueur le président Alpha Condé avec un score de 57,84%.

Après cette proclamation de la cour constitutionnelle dont il a saisi, le candidat malheureux Dr Faya Millimono fustige le comportement de l’institution. Pour lui «c’est un autre rendez-vous manqué de la Guinée». Selon ce dernier l’institution n’a pas dit le droit. Car clame-t-il, la cour constitutionnelle s’est basée sur le code électorale de l’année 58 au détriment de celle en vigueur.

«La cour a fait quelque chose de plus grave. En effet, relativement au vote sans enveloppe, la cour s’est fourvoyée. Son arrêt est inique et unique en la matière dans la mesure où l’article 67 qui a servi de base juridique à sa décision a déjà fait l’objet de modification et c’était en 2013. L’article 81 qui est en vigueur sur la question n’a pas été mentionné par l’arrêt en cause. Pourtant, cet article dispose clairement, que sont déclaré comme vote nuls l’enveloppe  sans le bulletin, le bulletin sans enveloppe. Il suffit d’aller vérifier. Mais si la cour était d’accord avec le Bloc Libéral sur cette question en particulier, sa décision logique aurait été d’annuler le scrutin», explique le président du BL.

Avec toutes les anomalies constatées par le président de la coalition des partis politiques pour la rupture, ce dernier annonce pour la circonstance qu’il va saisir la cour de la justice de la CEDEAO. «Nous allons saisir la cour de la justice de la CEDEAO pour faire rappeler à la cour constitutionnelle qu’elle doit respecter la loi», lance-t-il.

Pour Faya Millimono, si la CENI et la cour constitutionnelle ont montré leur limite, la CEDEAO avec sa cour de justice est une option crédible et indépendante. On se rappelle de l’épisode burkinabé où, après avoir été refusé par les juridictions de leur pays par rapport à sa participation à l’élection présidentielle, le CDP du président Compaoré a saisi cette même juridiction pour faire attendre son droit.

Est-ce que le BL peut saisir la cour de justice de la CEDEAO? La réponse est oui. Même si le schéma burkinabè est différent de celui de la Guinée, la CEDEAO peut juger recevable la demande que pourrait faire le Bloc Libéral au cas où la cour se déclarerait compétente.

Selon un analyste, «la Guinée fait partie du droit communautaire. Le droit communautaire, c’est le droit de l’espace de la CEDEAO. Quand un citoyen estime qu’il a le droit, une fois qu’il a épuisé les voies de recours internes, il peut belle et bien saisir la justice de la CEDEAO qui est basé à Abuja. La question maintenant est de savoir est-ce que la justice de là-bas va se déclarer compétente».

Oumar Daroun

+224 657 486 021  /  +224 624 964 911

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook


Avant que vous ne partiez... Soutenez une information de qualité au quotidien produite par une collaboration unique entre experts et journalistes. Soutenez notre média faite un don. Par Orange Money au 620 17 89 30. Merci !

conakrylemag
Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

SANTE : FIN DE L’EPIDEMIE D’EBOLA

Previous article

League des Champions : Paris laisse filer le Real

Next article

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.