Edito : Bah Oury as-t-il un permis de port d’armes ?

Edito : Bah Oury as-t-il un permis de port d’armes ?
VOTRE NOTE

D’après l’avocat Me Alsény Aïssata qui rapporte cette information Bah Oury aurait une autorisation de port d’armes, information qui viens d’après l’avocat de ses confrères à la défense de monsieur Bah Oury.

Nous savons tous que les enquêtes sur la mort de notre confrère journaliste Elhadj Koulah Diallo est toujours flou et d’aucuns diront même qu’il ne va que dans un sens.
Dans la bagarre qui a suivi lors de cette assemblée générale de l’UFDG ou le journaliste était venu couvrir l’AG, un coup de feu a été tiré.

Dans les heures qui ont suivi un communiqué sera publié par l’UFDG accusant ouvertement monsieur Bah Oury d’être venu armer à cette assemblée et que son objectif, c’était de finir avec la vie de leur présidant Cellou Dalein Diallo.

Depuis hier, 26 juillet 2016 ou l’information a été donnée par cet avocat. Nous nous posons certaines questions légitimes et cherchons à comprendre à présent une chose.

Depuis quand monsieur Bah Oury détient-il ce permis de port d’armes, qu’elle est l’autorité qui le lui a délivré, l’arme est-elle enregistrée et jusqu’à quand cette autorisation est valable ?

Les associations de la presse en ligne ce sont déjà constituées partie civile. C’est une occasion pour elles de poser ses questions et qu’une balistique soit faite de façon indépendante.  Dans le cas où l’autorisation de port d’armes ait été antérieur au fait évidemment.

Avant de mettre cet article en ligne, nous avons cherché à joindre monsieur Bah Oury pour avoir sa version des faits via son compte twitter, toujours pas de réponse.

Nous invitons donc Monsieur Bah Oury à apporter des éclaircissements sur ce permis de port d’armes, et sur tout dire depuis quand l’a-t-il et l’arme lui a été donné par qui ?

A LIRE >>  L’espoir est permis ! (Poème)

Nous invitons très vivement le ministre de la Justice à faire une lumière sur cette affaire.

Est-ce que le Garde des Sceaux Maitre Cheick Sako est au courant que monsieur Bah Oury à un permis de port d’armes, qu’elle genre d’arme, l’autorité qui a délivré ce permis et depuis quand l’a-t-il ?
Voici des interrogations dont les réponses permettrons à l’enquête de s’accéléré.

Rappelons que cette information nous a été livrée hier dans la matinée de mardi 26 juillet 2016 au TPI de Dixinn alors que monsieur Bah Oury était invité au tribunal pour apporter des renseignements dans une affaire de vol de téléphones portables, le 19 avril 2016, en marge d’une rencontre où il était invité par les jeunes à Bambéto.

Copyright video Guineematin.com

C’est lors de cette séance que l’avocat Alsény Aïssata a dit : « Monsieur le Président, là où il est arrêté (NDLR Bah Oury, il est armé ». Une accusation qui a créé de vives polémiques avec les avocats de monsieur Bah Oury.
Le débat a été perturbé suite à cette accusation et l’audience sera suspendue.
À ce jour, plusieurs gardes du corps de l’UFDG sont en prison pour la mort de ce journaliste et malgré que juge des liberté ai donné l’autorisation de sortie ces personnes reste toujours en détention.

Ainsi va la justice dans notre pays
Affaire à suivre…

 

 

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Related posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.