Temps de lecture : 2 minutes

La salle de conférence du ministère de l’économie et des finances a abrité ce mercredi 18 novembre 2015 une rencontre sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique Subsaharienne face à un environnement qui se dégrade.

A cette rencontre, on note la présence du secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, le président de la Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD) et des cadres d’institutions financières et monétaires.

Présent à cette rencontre à Conakry, Zuzai Souleymane le représentant en Guinée  de la région Afrique du Fond Monétaire Internationale (FMI) déclare que «l’activité  économique des pays sub-saharien a sensiblement fléchi. Bien que la croissance reste  plus forte dans beaucoup d’autres régions, cette dégradation s’explique par le manque d’infrastructure, le manque de compétitivité sur le marché et l’inégalité entre les taux d’activités des  hommes et des femmes et dur les revenus».

Pour le président de la PCUD, Abdourhamane Sanoh «il est temps qu’on se pose la question comment relever le défi économique et de souhaiter des rencontres périodique entre l’institution financière et les autorités en vue  de faire face à cette situation».

A l’occasion de cette rencontre, l’institution du FMI a profité pour parler de l’existence d’un rapport. Ce rapport est régit en trois chapitres dont nous faisons  la synthèse:

La croissance en Afrique sub-saharienne affaiblie après plus d’une décennie de croissance solide, bien que cela global masque des variations considérables entre les perspectives de la région. Certains pays ont été affectés négativement par la baisse des prix de leurs principales exportations de produits de base.

A LIRE >>  Le Ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba donnera une conférence de presse ce mercredi 27 Juillet 2016.

Les pays exportateurs de pétrole, dont le Nigeria et l’Angola, ont été durement touchés par la chute des revenus et les ajustements budgétaires résultant, tandis que les pays à revenu intermédiaire tels que le Ghana, l’Afrique du Sud et la Zambie sont également confrontés à des conditions défavorables. Ce rapport examine les ajustements budgétaires et monétaires nécessaires pour ces pays d’adapter au nouvel environnement.

Le chapitre 2 examine la compétitivité dans la région, l’analyse de l’intégration commerciale importante qui a accompagné la récente période de forte croissance, et les actions politiques visant à favoriser de nouvelles sources de croissance.

Et le Chapitre 3 se penche sur les implications pour la région de façon persistante à revenu élevé et les inégalités entre les sexes et les moyens de les réduire.

Boubacar Diallo

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.