Les Etats-Unis arrêtent Samuel Mébiame pour corruption au Niger, au Tchad et en Guinée

Communiqué – Les Etats-Unis arrêtent Samuel Mébiame pour corruption au Niger, au Tchad et en Guinée

Conakry 17 Août 2016 – M. Samuel Mebiame a été arrêté par les autorités américaines à New York le 12 août 2016. Une plainte pénale a été déposée contre lui auprès des juridictions pénales fédérales aux Etats Unis. Selon ce document, l’arrestation s’inscrit dans le contexte d’une enquête pénale de grande envergure impliquant un fonds d’investissement américain et concernant des faits de corruption dans plusieurs Etats africains, dont notamment le Tchad, la Guinée et le Niger.

Le Gouvernement de la Guinée et les autorités judiciaires pénales guinéennes suivent attentivement l’affaire Samuel Mebiame et mèneront toutes les investigations nécessaires pour aider les autorités américaines à faire la lumière sur les allégations en lien avec la Guinée.

L’existence d’une enquête en cours impose toutefois de s’abstenir de commenter l’affaire publiquement à ce stade.

Le Gouvernement guinéen demeure à la disposition des autorités américaines, avec qui il a déjà collaboré et continue de collaborer étroitement, pour apporter toute l’assistance nécessaire à la procédure en cours aux Etats-Unis.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.