Les agents des forces de l'ordre procèdent à l'ambarcation des prisonniers
Les agents des forces de l'ordre procèdent à l'ambarcation des prisonniers
Temps de lecture : 1 minute

La tentative d’évasion des prisonniers de la maison centrale de Coronthie hier matin  laisse encore beaucoup de zones d’ombre. Au lendemain de ce triste événement, des associations de défenses de droits de l’homme haussent le ton pour dénoncer le comportement de certains gardes pénitencier.

Maitre  Foromo Labilé Loua président de l’ONG Même Droits pour Tous dénonce la détention des prisonniers dans les camps militaires, mais aussi le comportement du régisseur qui, quelques fois, entrave certaine liberté consacrée aux détenus. La surpopulation carcérale, l’emprisonnement dans la mosquée et dans le réfectoire de la maison d’arrêt de Conakry.

Tous les blessés on été victimes de balles selon l’ONG Même Droits Pour Tous qui a visité la prison de Conakry ce mardi. Contrairement à ces défenseur de droit de l’homme, la gendarmerie a quant à elle, par la voie de son porte parole, affirmé le contraire et salut l’efficacité de la gendarmerie dans son intervention contre la mutinerie d’hier.

D’après un garde pénitentiel, << les raisons de cette mutinerie sont dues au fait que les  détenus sont de plus en plus nombreux et la justice ne fait pas l’effort judiciaire nécessaire pour que ces gens là soit jugé>>.

La maison centrale compte plus de mille six cent (2600) détenus en raison de trois cent (300). Un communiqué du ministère de la justice est entendu ce soir  à en croire son porte-parole maitre Béavogui.

A LIRE >>  Une importante rencontre d’échange entre la Direction du PNUD et OneFamilyPeople

Boubacar Diallo +224 664 237 693

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.