FEMME_ET_ENTREPREUNARIAT: À la rencontre de Cécilia Kalivogui 38 ans, seule dame réparatrice d’appareils électroniques à Nzérékoré

    0
    FB IMG 1539874385501 - FEMME_ET_ENTREPREUNARIAT: À la rencontre de Cécilia Kalivogui 38 ans, seule dame réparatrice d'appareils électroniques à Nzérékoré
    Mode nuit

    #FEMME_ET_ENTREPREUNARIAT: À la rencontre de Cécilia Kalivogui 38 ans, seule dame réparatrice d’appareils électroniques à Nzérékoré

    ‘’Ça me fait pleurer de voir des filles se coucher sans rien faire ou s’habiller pour aller quémander. On peut se faire du travail, rester à la maison c’est franchement un crime contre soi’’.

    Dans le but de valoriser et faire voir les oeuvres des femmes qui se battent jour et nuit pour le développement de la Guinée forestière, notre rédaction est allée cette semaine à la rencontre d’une femme hors du commun dans la préfecture de N ‘zérékoré. Il s’agit de Cécile Kalivogui, seule femme réparatrice d’appareils électroniques dans cette localité. Un métier qu’elle dit avoir aimé par passion.

    « C’est un métier que j’ai beaucoup aimé et surtout la motivation est venue de mon papa qui n’a jamais laissé ses enfants faire les vacances dans le vide. Il disait toujours que quand le cerveau n’est pas occupé, il fait des bêtises. (…) À l’université, les jeunes filles font du n’importe quoi et ne s’adonnent pas aux cours, elles sont dominées et c’est pourquoi lorsque je suis rentrée à l’université je me suis dit que je ne pouvais pas faire comme les autres. J’ai donc décidé d’apprendre un métier à côté de mes études et je rappelle que lorsque je rentrais à l’université c’est en ce moment que mon papa a été admis à la retraite. Donc, cela m’a davantage motivé à apprendre la réparation des téléphones et autres appareils électroniques », explique-t-elle.

    À Labé où elle a fait son cycle universitaire, la jeune dame précise qu’elle a réussi à se prendre en charge grâce à son métier, contrairement à d’autres filles qui étaient tentées par l’argent facile. Et même à sa sortie en 2010, Cécile n’est pas restée bras croisés.

    « Quand j’ai terminé l’université je me suis faits un petit atelier à côté de notre concession à Conakry et je travaillais durement. L’argent que je gagnais par semaine n’était pas comparable à ce que je percevais par mois lorsque je faisais le stage. C’est pourquoi j’ai réfléchi et je me suis dit qu’il n’est pas forcément dit que lorsqu’on fait de grandes études il faut être obligatoirement dans un bureau. Pour moi, je pouvais faire déjà une entreprise à travers mon métier », indique la jeune dame.

    De Conakry, elle arrive dans la préfecture de Nzérékoré où l’insertion n’a pas été du tout facile à cause de la « discrimination » et les « moqueries » dont elle était victime de la part des autres réparateurs (hommes) qu’elle a trouvé sur place. Mais grâce à son courage, elle est arrivée à s’intégrer et aujourd’hui, elle fait la convoitise des clients.

    Responsable d’une entreprise de vente et de réparation dénommée « Cécilia Business », cette femme combattante et courageuse invite les filles à se mettre au travail.

    <<Ça me fait pleurer de voir des filles se coucher sans rien faire ou s’habiller pour aller quémander. On peut se faire du travail, rester à la maison c’est franchement un crime contre soi. Ce n’est pas facile de trouver des stages mais aller passer du temps quelque part est déjà un plus pour le cerveau. Donc j’appelle toutes les filles à se lever pour faire quelque chose, ne pas dire aussi que parce que j’ai mon diplôme universitaire je ne peux pas faire les mécaniques ou autres métiers. On doit tout apprendre », conseille madame Kalivogui.

    Pour tout savoir sur ces femmes qui font bouger la région forestière, nous vous recommandons l’émission « Questions de femme » sur Radio Espace Forêt tous les jeudis 13H-14H avec Makan Soumaoro.

     

    Espace foret


      0
      conakrylemag Magazine
      Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ...

      Comments

      Leave a reply

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.