Accueil » Societés & Divers » Fin de la formation des femmes musulmanes : « Former la femme, c’est assurer l’éducation de nos enfants » assure Hadja Rabiatou Serah Diallo
Fin de la formation des femmes musulmanes - le Secrétaire Général aux Affaires religieuses, Abdoul Karim Dioubaté
Fin de la formation des femmes musulmanes - le Secrétaire Général aux Affaires religieuses, Abdoul Karim Dioubaté

Fin de la formation des femmes musulmanes : « Former la femme, c’est assurer l’éducation de nos enfants » assure Hadja Rabiatou Serah Diallo

Conakry, le 26 mai 2017-Après trois jours de travaux, la 22ème édition de l’atelier de formation des femmes musulmanes, initiée par la cellule des femmes de l’Union des oulémas de Guinée, a pris fin ce vendredi au Centre islamique de Donka à Conakry.

La cérémonie de clôture a été présidée par le Secrétaire Général aux Affaires religieuses, Abdoul Karim Dioubaté, en présence, notamment, de la Présidente du Conseil Economique et Social et Social, Hadja Rabiatou Serah Diallo, du Chef de cabinet du Premier ministre et de nombreuses femmes musulmanes.

Du 24 au 26 mai 2017, les participantes venues des associations féminines islamiques et des conseils de mosquées des cinq communes de la ville de Conakry, ont été outillées en notions sur les cinq piliers de l’islam, la santé de la femme, l’autonomisation de la femme et le vivre ensemble selon l’islam pour la paix.

Dans son intervention, la porte-parole des participantes, Kadiatou James Dine a lu les recommandations de l’atelier à savoir la multiplication de ce genre de formation sur toute l’étendue du territoire national, la création effective d’un foyer pour femmes et jeunes filles au niveau de chaque conseils de mosquées, le suivi de l’existence de ces foyers par les huit bureaux régionaux des femmes musulmanes et la restitution des notions acquises à la base par les participantes.

Après avoir remercié les formateurs et les participantes pour leur assiduité et les débats fructueux, le Secrétaire Général aux Affaires religieuses a mis un accent sur le rôle des femmes dans la société : « A ces connaissances, de sages conseils vous ont été prodigués afin d’encadrer au mieux vos enfants, garçons et filles, appelés à être les responsables de la Guinée de demain. C’est dire que votre responsabilité n’est pas des moindres », a-t-il enseigné aux participantes. Et de préciser : « La formation des Guinéens et Guinéennes de type nouveau, répondant à tous les paramètres édictés par l’islam vous revient », tout en les appelant à donc jouer leur rôle.

A LIRE >>  Elhadj Abdoulaye Djassy accusé de détournement de fonds

Au sortir de la salle, la Présidente du Conseil Economique et Social a été interrogée par des journalistes. Hadja Rabiatou Serah Diallo leur a confié toute sa satisfaction pour la tenue de cette formation des femmes musulmanes : « Former la femme, c’est assurer l’éducation de nos enfants. C’est pourquoi il faut encourager les oulémas de Guinée. Vous avez vu, ce sont des femmes qui ont fait des prières, lu le coran. Quand la femme connait tout cela, il n’y a pas de raison que l’éducation des enfants ne soit pas assurée ».

« Moi, ça me fait plaisir. Et je demande à toutes les autorités, à toutes les bonnes volontés à encourager ces genres de formation », a lancé Hadja Rabiatou Serah Diallo.

Cet atelier de formation des femmes musulmanes par la cellule des femmes de l’Union des oulémas de Guinée a pris fin à la veille du début du mois de ramadan.

La Cellule de Communication du Conseil Economique et Social

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l’actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*