Accueil » Nouvelles des Regions » Fria : les épouses des travailleurs de FRIGUIA manifestent pour demander le sort de leurs époux

Fria : les épouses des travailleurs de FRIGUIA manifestent pour demander le sort de leurs époux

Plusieurs femmes des anciens travailleurs de l’usine d’alumine ’’FRIGUIA’’ au chômage depuis environ 20 mois ont envahi dans la matinée de ce lundi 02 décembre les routes de la ville de Fria pour dit-on demander à ce que leurs époux soient fixés sur leur sort, a-t-on appris de sources concordantes.

« Elles ont pris très tôt ce matin l’assaut les principaux axes du centre-ville. Elles demandent que les autorités leur situent sur le statut réel de leurs époux qui sont au chômage depuis avril 2012.  Elles ont bloqué l’entrée principale de l’ECONOMAT et du Centre de santé de Sangaraya », indique un confrère sur place.

 

Selon nos sources, ces femmes accusent  les autorités locales d’avoir voulu étouffer leur mouvement en utilisant la politique d’intimidation  au lieu de trouver la solution à ce problème.

Aux dernières nouvelles les élèves de la localité auraient été libérés pour dit-on accueillir Ibrahima Kourouma ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’éducation civique.

Le mois dernier, les populations de cette localité avaient manifesté pour manifester leur colère face au manque de l’eau et de l’électricité.

 

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

+224 622 30 49 42

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


A LIRE >>  L’union internationale pour la conservation de la nature (UICN) vient de rendre public son programme d’activités pour les 4 prochaines années (2017-2020).

À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l’actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*