Accueil » International » Guinée: crainte de violences avant la publication des résultats provisoires
Guinean police carrying automatic weapons are joined by army forces to patrol the mostly Peul suburb of Bambeto in Conakry, Guinea, Tuesday Nov. 16, 2010, as groups of UFDG youth set up barricades. A de-facto curfew is in efffect in the area, residents staying inside, one day after it was announced that RPG candidate Alpha Conde had won Guinea's tense presidential election. Conde received 53.5 per cent of the 2.89 million ballots cast. His opponent, Cellou Dalein Diallo, got 47.5 per cent of the votes. A total of 4.2 million citizens had registered to vote.(AP Photo/Jerome Delay)

Guinée: crainte de violences avant la publication des résultats provisoires

48heures après la tenue des élections législatives dans des conditions jugées satisfaisantes, les guinéens sont dans l’attente de la publication des résultats provisoires. Au fur et à mesure que les heures avancent, les esprits se chauffent, l’inquiétude grandie.

Les différents centres de compilation du pays sont envahis. De tensions règnent entre représentants des partis politiques sur le comptage de bulletins de vote. Signe de méfiance, un seul bulletin peut enregistrer une dizaine de minutes avant d’être pris ou non en compte.

 

Dans les rues de Conakry, les citoyens ne cachent pas leur inquiétude au lendemain d’élections. La menace de l’opposition de recourir aux manifestations en cas de « fraude » plonge d’avantage les guinéens dans une psychose. « Tout le monde craint de violences après la publication des résultats. Beaucoup de familles s’approvisionnent en denrées qui serviront de stock en cas d’affrontements politiques », explique un habitant d’un quartier de la commune de Matam.

 

Cette psychose est renforcée par le partage de sms entre militants de l’opposition appelant de descendre dans les rues pour protester contre d’éventuelles fraudes. Dans les états-majors des partis politiques, chacun se dit convaincu de remporter une majorité au parlement. Les réseaux sociaux notamment Facebook où des utilisateurs publient des résultats de certains bureaux de vote attisent la tension. Pour de nombreux guinéens, il est très difficile de donner un pronostic de ce qui va se passer dans les jours qui vont suivre de  publication des résultats provisoires. Les rumeurs de coup d’état appuyées par la récente révélation du satirique français le Canard enchaîné hante les esprits de citoyens. C’est dire qu’avant la publication des résultats par la commission électorale, l’inquiétude et la peur rongent les guinéens dans leur ensemble.

A LIRE >>  Le Ministre du Budget a fait un compte rendu de l’organisation des états Généraux des Impôts tenus du 18 au 20 août 2016 à Fria.

 

Le samedi 28 septembre, après plusieurs reports, les guinéens se sont rendus massivement aux urnes pour élire 114 députés. Ces élections, une première depuis dix ans, sont censées mettre un terme à la transition. Les résultats provisoires sont attendus le mercredi prochain.

 

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés...

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*