Le nouveau cabinet du Ministère des Mines et de la Géologie
Le nouveau cabinet du Ministère des Mines et de la Géologie

Guinée: enquête pour corruption présumée contre Rio Tinto au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni ouvre une enquête pour corruption présumée contre Rio Tinto en Guinée. La suite des révélations du site d’investigation «Mediapart» sur un versement occulte du géant minier anglo-australien pour obtenir le permis du méga-gisement de fer guinéen de Simandou, en 2011. L’affaire pourrait rebondir en Guinée et retarder encore le projet minier.

Après Washington et Canberra, l’affaire Simandou rebondit à Londres. Le Serious Fraud Office, chargé de lutter contre la délinquance financière au Royaume Uni, a ouvert une enquête pour corruption présumée contre Rio Tinto en Guinée.

Le géant minier a reconnu en novembre dernier qu’il y avait eu un échange de mails évoquant le versement de 10 millions et demi de dollars à un intermédiaire, proche conseiller du président guinéen Alpha Condé, pour faciliter l’accord transactionnel d’avril 2011 entre Rio Tinto et l’Etat ouest-africain. Le géant minier s’est depuis séparé de deux des ses principaux cadres dirigeants.

L’ouverture de l’enquête britannique s’ajoute aux autres procédures judiciaires sur Simandou, ce qui retarde d’autant le développement du projet d’extraction du minerai de fer guinéen.

Un retard qui chagrine le gouvernement de Conakry mais qui arrange les opérateurs étrangers. Que ce soit Rio Tinto toujours présent dans Simandou à travers sa filiale Simfer, ou que ce soit le Chinois Chinalco, les groupes miniers ont intérêt à repousser les dépenses que prévoit ce projet pharaonique -20 milliards de dollars-, étant donné la conjoncture économique mondiale. Tout en gardant sous cloche ce gisement d’exception.

RFI

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

About conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.