En Guinée, les journalistes, il faut le reconnaître, ont beaucoup souffert.
Abdoulaye Sankara
Abdoulaye Sankara

En Guinée, les journalistes, il faut le reconnaître, ont beaucoup souffert.

Entre révolution, coups d’Etat, apprentissages de processus démocratiques, le journaliste est toujours resté entre deux chaises. Vivotant aujourd’hui dans une demi-misère matérielle sur le support d’une identité hésitant entre le fidèle aux cinq doigts et l’amoureux d’un travail bien fait, le journaliste guinéen se cherche.

Ce moment d’égarement profite à d’autres. Et les autres sont nombreux. Entre les acheteurs de conscience et les esclavagistes politico-professionnels, l’homme ou la femme de média perd sa ligne éditoriale. Quand il y en a.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Réunion de restitution de l’aide mémoire d’une mission d’instruction du projet AFD Entrepreuneures Appui à l’autonomisation des femmes.

Réunion de restitution de l’aide mémoire d’une mission d’instruction du projet AFD Entrepreuneures Appui à l’autonomisation des femmes.

Ce vendredi 26 Février 2021, le Ministère des droits et de l’autonomisation des femmes et …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.