Accueil » Nouvelles des Regions » SIGUIRI: Un présumé voleur de moto lynché à mort

SIGUIRI: Un présumé voleur de moto lynché à mort

Rate this post

Devant l’incapacité des forces de sécurité à trouver les criminels et les malfrats qui sèment la terreur dans nos sous-préfectures et villes ce, face à une justice à double vitesse qui jusqu’à présent, malgré les reformes ne portent pas confiance à une frange importante de la population.

On constate de plus en plus que certains citoyens du pays font recours à cette forme de justice punitive. Celle de se faire la justice soi-même.

A Siguiri dans la sous-préfecture de Boukariaun présumé voleur a été lynché a mort dans l’après-midi du mardi 10 novembre 2015. Selon un témoin de la scène, «c’est un monsieur qui s’est passé pour un client. Aux environs de 12h30 le présumé voleur signale un taxi-motard lui demandant de le déposer  à son domicile. Embarqué par le conducteur de la moto jusqu’à l’endroit voulu par le présumé voleur, le motard lui dit de l’attendre qu’il  achète quelques choses oubliant. Il a oublié de retirer la clé de la moto et partir avec. Le présumé bandit a profité de cet instant pour s’enfuir avec la moto. Pourchasser par ses collègue de travail, le bandit  est finalement rejoint après de longue course, un lynchage s’en n’est suivi». D’après les habitants de ce village, le présumé voleur était à son énième braquage.

Selon eux «deux chauffeurs de taxi-moto auraient été retrouvés mort et les assaillants se seraient emparés de leur moto».

Informées sur ses cas deux meurtres, les autorités locales et la police sont restés bouches cousues et incapables de trouver les malfrats afin de les traduire en justice.

Pour les rares voleurs  qui sont  mis aux arrêts, selon nos témoins, ne durent pas dans les prisons. Ils sont libérés quelques temps après.

A LIRE >>  Salifou Camara super V contre attaque

 

Par Boubacar Diallo +224 664 237 693

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


À propos Boubacar Diallo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*