A LA UNELes Chronikd'Ousmane

Je ne suis pas intello ( Par Elhadj Ousmane Baldé)

Je ne suis pas intello

Si intello, c’est dire de gros mots. Si c’est enflammer encore nos maux. Si c’est augmenter notre souffrance. Si c’est créer des concepts que le peuple ne pige pas. Si c’est poser aux peuples des appas. Si c’est utiliser le charme des mots pour embobiner. Si c’est faire tout pour soi et les autres les ruiner. Si c’est renforcer nos liens sous-France. Je ne suis pas intello. Je ne suis pas de ce faux lot. Moi, je parle pour me faire comprendre. Est-ce de ma faute si le con s’fait prendre ?

Je dis que je ne suis pas intellectuel. Parce qu’à voir nos souffrances actuelles. Ils sont en grande partie auteurs. Jamais ils ne prennent de la hauteur. Ils se promènent, trompent, promettent, vivent de la souffrance des pauvres. Et des mérites démérités ils se couvrent. Ne me parlez pas de l’intellectuel Guinéen qui s’occupe que de sa gueule. Qui ne gueule que pour avoir une petite position, qui après doucement beugle. Ils ont tous fait de hautes études, ont de gros diplômes. Mais chez eux, y a l’intégrité, l’éthique et la morale qui chôment. À quoi servent leur formation ? Sûrement à se remplir les poches, les bides et soulever des confusions.

A LIRE >>  le Président du CNT encourage le gouvernement à améliorer l'environnement global des investissements

Je préfère un intelligent analphabète à un alphabète bête. Carrément ! Vivement ! De certains types de lettrés, je m’en fous et ce, éperdument. Intello qui chantent louanges des petits dieux qui aiment être encensé. Des gros laid-bonnets qui aiment être commentés. Commenter un faux, menteur, mieux qu’on m’enterre. Je ne dirai pas qu’elle est belle la laideur. Je ne suis pas menteur. Moi, je critique, je crie et j’emmerde.

Puisque c’est la solution quand de partout pullule la merde. Et à ceux qui disent, tu es intello, propose ! Je leur demande poliment, qu’ils se reposent ! Puisque je ne proposerai rien. Tiens ! Critiquer, c’est déjà proposer. Sauf ceux qui aiment s’opposer à ceux qui sont déjà opposés. Sans raison, sans morale.

Donc, en entendant, moi, je râle. Moi, je ne suis pas payé pour proposer, pour appliquer des solutions. Je n’ai pas cette prétention. Mais je donne mon avis sur ce que je vois et entends. Tu comprends ? Y a des gens qui sont payés pour ce boulot. Et ils n’aiment pas la critique, ces sots. Bon, qu’ils fassent ce pourquoi ils sont payés. Sinon, sur la liste des fonctionnaires qu’ils soient rayés.

Elhadj Ousmane Baldé

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.