JOURNEE INTERNATIONALE SUR LES VIOLENCE FAITES AUX FEMMES: "Touche Pas à Ma Sœur" dénonce et propose Conakrylemag.com 1er site d'information en Guinée toute l'actualité en continu
Journée internationale des violences faites contre les femmes est célébrée ce mercredi 25 novembre 2015

JOURNEE INTERNATIONALE SUR LES VIOLENCE FAITES AUX FEMMES: « Touche Pas à Ma Sœur » dénonce et propose

Le 25 novembre est la date choisie par les Nations-Unies pour célébrer la journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes. La Guinée pour montrer son attachement à cet idéal, célèbre cet événement ce mercredi 26 novembre 2015 à la Bluezone de Kaloum.

La question de violences faites aux femmes est devenue un véritable enjeu. En Guinée plusieurs  cas de violences et de viols on été signalés. Le dernier en date, est celui de l’artiste Tamsir Touré. Ce dernier aurait violé sa compagne dont la vidéo de ses ébats s****** à faire le tour de la toile à travers les réseaux sociaux. Plusieurs organisations défense des droits humains se sont levées pour dénoncer cet acte.

 

Le collectif Touche Pas à Ma Sœur à travers cette conférence se propose d’accueillir, et d’écouter  les femmes en souffrance.  Il invite le gouvernement, les ONG et les organisations internationales à organiser des activités  pour sensibiliser l’opinion sur cette question de violences subies par les femmes.

Présent à cette conférence, Bernard Tinkiano un officier de police judiciaire et chef de la division  protection  des enfants et du genre à la direction des investigations judiciaire à rappelle que « le viol est une infraction réprimée par le code pénal » avant de demander aux femmes victimes de violence  de faire recours à la justice.

Quant à Lamah Jeanne Sagno cheffe de la brigade de protection du genre et de l’enfance pour elle, « cette journée doit être  est une occasion pour les femmes qui ignore leurs droits  de savoir qu’il y’a des lois, des instruments pour leurs protéger ». Plus loin, elle rappelle à ces filles et à ces femmes qui portent certains  habillements copiés aux occidentaux non adaptés à nos mœurs et à nos coutumes sont réprimés  par notre législation ».

 

Boubacar Diallo

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

About Boubacar Diallo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.