Accueil » Politique » La Mission Europeenne decele les imperfections de la CENI

La Mission Europeenne decele les imperfections de la CENI

La Mission Européenne d’Observation Electorale déployée à Long Terme en prélude aux élections législatives prévues normalement le mardi 24 septembre prochain en Guinée a déploré la façon dont travail l’institution chargée d’organiser toutes les élections politiques en République de Guinée.

Selon les observateurs de cette mission, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) n’a pas souvent respecté ses engagements notamment, les difficultés liées à la révision et l’assainissement du fichier électoral mais aussi la situation géographique des bureaux de vote à 15 jours du scrutin et les procédées de distribution des cartes électeurs.

Cette mission qui a pour objectif principal, de travailler avec l’ensemble des acteurs politiques, de suivre les avancées du processus électoral, d’évaluer et de comprendre le niveau d’informations des acteurs politiques ainsi que le constat et l’analyse dudit processus du début jusqu’à son terme. Vue ce communiqué publié par cette mission, on peut dire qu’elle commence à mettre en œuvre ses promesses à l’endroit des guinéens en particulier à l’opposition républicaine qui a qualifié et continue de qualifier cette CENI d’être incapable d’organiser une élection libre, crédible, transparente et acceptée de tous. .

En tout cas à quelques jours de la date prévue pour les législatives, la mission confirme ce qu’à toujours qualifiée l’opposition vis-à-vis de la CENI.

De son côté, la CENI par la voie du chef de département communication, Alpha Yéro Condé revenant sur les imperfections dénoncées par l’opposition et par la mission pour dire que « Des dispositions idoines sont prévues pour répondre à toutes les demandes de l’opposition. Une équipe travaille cette nuit dans ce sens. Nous allons reprendre l’affichage sur toute l’étendue du territoire national et le faire par ordre alphabétique, comme le réclame l’opposition » a-t-il rassuré de nouveau.

A LIRE >>  Nawa Damey parachuté au Ministère de la sécurité

Concernant la concentration des électeurs dans certaines localités du pays, M. Yéro Condé annonce que les bureaux de vote où il y a plus de mille électeurs seront éclatés pour en faire des bureaux à 500 électeurs. Par contre, les bureaux de vote qui n’ont pas deux cent électeurs seront regroupés dans une localité, tout en tenant compte de la distance à parcourir.

Pour ceux qui n’ont pas reçu leurs cartes électorales, la CENI aurait décidé de faire des listes additives pour les électeurs inscrits en 2010, mais qui n’ont pas reçu leur carte électorale de 2013 ; de même que ceux qui ont été enrôlés en 2013 et qui ont des récépissés, mais pas les cartes électorales 2013.

 

« Nous allons faire des recherches minutieuses pour permettre à l’ensemble de nos concitoyens de pouvoir voter », rassure le commissaire de la CENI.

Il est revenu sur les anomalies en disant que « toutes ces dénonciations sur les anomalies et imperfections ne concernent que 72 mille personnes, mais comme elles aussi ont le droit de voter, nous allons les corriger », a promit Alpha Yéro Condé.

 

Enfin, le chef de département communication de la CENI annonce que les commissaires partiront demain dans toutes les circonscriptions électorales du pays pour constater et corriger les anomalies, également procéder à l’affichage par ordre alphabétique, comme l’a demandé l’opposition.

Attendons de voir…

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


A LIRE >>  Des consultations nationales pour la d

À propos conakrylemag Magazine

Retrouvez en live toute l’actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos. News et actualités de stars à Conakry , les meilleurs et les pires look de vos célébrités préférés…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*