Temps de lecture : 1 minute

Contrairement aux affirmations de Zoléya Touré, gérant du Motel Faningo de Labé, le français qui est mort dans  sa chambre de motel n’était avec son fils.
L’expatrié était venu à Labé avec un jeune sénégalais qui est rentré immédiatement. Des documents retrouvés avec un autre citoyen de Labé qui est en réalité était très proche du français, l’oreille rouge s’appelle Julien Revert.

Il fait dans l’humanitaire. Depuis qu’il a fait valoir ses droits à la retraite, il sillonne des pays africains au sud du sahara pour dit-on assister des indigents.

Sentant la mort venir lors de son dernier voyage à Labé, Julien Revert s’est confié à notre compatriote Bachir Satina à qui il a remis cette photo d’identité avec des mentions au verso.

Les écrits manuscrits du défunt indiquant ses adresses

 

Témoignages de Bachir Satina:  »Puisqu’il était malade, il s’est fait accompagner à Labé par un petit sénégalais qu’il a adopté à Dakar.

Il a demandé au sénégalais de rentrer quand il m’a vu. Il fait le tour de l’Afrique. Il vient à Labé chaque 2 mois.

Je l’ai laissé au Faningo pour aller célébrer la fête de tabaski dans mon village à Satina. A mon retour, j’ai retrouvé son corps à la morgue de l’hôpital régional de Labé. Il était effectivement malade.

Je l’avais accompagné chez Docteur Ibrahima Sory Diallo qui avait prescrit une ordonnance. Il était en train de prendre ces produits conformément à la prescription du médecin. »

A LIRE >>  Kindia abrite ce lundi 1 er juillet l'atelier d'élaboration du plan de Communication sur les risques épidémiques du secteur de la Sécurité et de la protection civile.

Le cabinet du procureur de Labé a retrouvé dans l’ordinateur du français, les manuscrits d’un livre intitulé  »Mon Voyage en Afrique ».
Selon notre interlocuteur, la famille de Julien Revert est attendu à Conakry ce lundi pour les formalités de rapatriement du corps.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

1 COMMENTAIRE

  1. Comme toutes démarches pour élucider les circonstances du décès du Français, une autopsie s’impose avant tout rapatriment du corps. Il faudra même solliciter le concours de ses confrères et experts français puisque nous n’avons apparemment aucune qualification pour ce genre d’exercice…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.