A LA UNELibre opinion

Le travail doit appuyer et faciliter la vie des travailleurs, il ne doit pas être une prison, un calvaire, une cause de destruction du tissu social.

Restons pragmatiques.
Le ministère de la Fonction publique devra réfléchir sur les pistes de solutions en vue d’absorber les problèmes sociaux liés à la mobilité résidentielle des fonctionnaires. Il est clair que les «déchirures» conjugales, familiales, voire sociales sont très souvent liées aux conditions de travail des fonctionnaires, et des exigences professionnelles. Des enquêtes terrain permettront d’avoir des chiffres sur le nombre d’infidélités, d’adultères, de maladies, de séparations occasionnées par le travail, ainsi que leurs impacts sur l’éducation des enfants et le rendement des travailleurs.

Nous tendons à croire que ce sont des exigences en phase avec l’évolution actuelle du monde ; mais le monde évolue pour une humanité. Pour les questions de contraintes liées aux distances, et pour la personne mariée dont le conjoint a déjà un emploi stable ; il est souhaitable d’affecter a priori le conjoint nouvellement admis à un emploi de la fonction publique dans la même localité, ou à défaut, lui donner trois options sur au moins un rayon de 100Km, sauf contrainte soulevée par l’intéressée, du lieu de résidence du conjoint. Au-delà de trois ans dans leurs postes, le rapprochement des familles peut être envisagé pour ceux qui le souhaitent.

Le travail doit appuyer et faciliter la vie des travailleurs, il ne doit pas être une prison, un calvaire, une cause de destruction du tissu social. Wa salam !

A LIRE >>  MEHH : Le Ministre Aly Seydouba Soumah a présidé la Cérémonie de signature des contrats de performances avec les directeurs nationaux et généraux

Par Abdoulaye Sankara Abou Maco journaliste écrivain

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications OK Non merci.