Les femmes de la société civile prêtent à veiller sur l’applicabilité des accords du dialogue

0 24
Rate this post

GUINEE POLITIQUE Le dialogue inter-guinéen entamé il y a deux mois s’est achevé jeudi 20 août 2015 au Palais du Peuple de Conakry par une signature d’accord entre les partis politiques sous la médiation de la communauté internationale et l’œil de la société civile guinéenne.

Au sortir de la salle, les femmes de la société conduite par l’ancienne ministre Hadja Makalé Camara, se disent prêtes à veiller sur l’application de cet accord.

« Toutes les parties ont signé, la société civile aussi a approuvé sa signature sur les accords. Nous nous faisons pour mission de veiller sur l’application effective de ces accords. C’est pourquoi, les femmes que nous sommes se sont réunies »a martelé Hadja Makalé Camara devant ses camarades.

Poursuivant, elle insiste :

« c’est l’une de nos missions de veiller sur l’application de cet accord entre les partis politiques pour que nous ne revivions pas ce que nous sommes en train de vivre aujourd’hui ».

Pour les femmes de la société civile, si la Guinée est arrivée là, c’est parce que les accords préalables n’ont pas été appliqués dans leur intégralité et, indiquent-t-elles, c’est ce qui a frustré l’opposition guinéenne.

Pour terminer, elles s’engagent à ce que cet accord soit respecté.

« Aujourd’hui, nous sommes signataires de cet accord, nous nous engageons à ce qu’il soit respecté et dans le cas contraire nous allons interpeler des uns et des autres », dit-elle.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


A LIRE >>  La Guinée vogue vers le tourisme d'affaires

Leave A Reply

Your email address will not be published.