Les Ouagalais jubilent après la libération du camp de l'ex RSP
Burkina Faso
Burkina Faso

Les Ouagalais jubilent après la libération du camp de l’ex RSP

Les Ouagalais saluent joyeusement, mercredi matin, l’acte posé par les Forces armées nationales (FAN) qui ont libéré, mardi soir, le camp Naaba Koom, où s’étaient réfugiés les éléments de l’ex Régiment de sécurité présidentielle (RSP), auteur du putsch avorté au Burkina Faso.

La capitale burkinabè s’est ainsi réveillée dans l’euphorie, après le communiqué du Service d’information du gouvernement (SIG) lu mardi soir sur les ondes de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) et informant de la libération du camp Naaba Koom.

Selon ce communiqué, face à la situation qui était devenue intolérable pour le peuple burkinabè, les Forces armées nationales (FAN) ont pris leur ‘’responsabilité avec succès”.

‘’Ainsi, tour à tour, les places ou camps occupés par l’ex RSP, notamment le camp Naaba Koom, ont été libérés par nos vaillantes forces de défense et de sécurité”, souligne le communiqué ajoutant que le bilan des opérations sera établi ultérieurement.

En attendant, les Ouagalais saluent la fin du mythe entourant l’ex RSP.

‘’Je n’en reviens pas. C’est comme si c’était un rêve. L’on ne savait pas que les choses allaient se passer aussi aisément”, se réjouit Hamidou Congo, étudiant à l’université de Ouagadougou qui trouve que ‘’c’est surtout Dieu qui a mis sa main protectrice sur le Burkina Faso”.

Le même sentiment est partagé par Odette Yaméogo, commerçante, qui estime que ‘’maintenant on peut bien dormir après la dissolution et la délocalisation des soldats du RSP”.

‘’Bravo à notre armée nationale qui vient de nous débarrasser d’un des grands maux du Burkina Faso”, déclare de son côté Laurent Traoré, un agent de la fonction publique.

Pour sa part, ce fonctionnaire souhaite que les autorités de la Transition se penchent rapidement sur la suite de la transition en fixant la nouvelle date des élections couplées.

Pour l’instant, aucun bilan de l’assaut donné par l’armée loyaliste contre le camp Naaba Koom n’est disponible. De même, l’on ne sait pas exactement où se trouve le général putschiste Gilbert Diendéré qui aurait joué le rôle de médiateur entre les irréductibles du RSP et l’armée loyaliste.

Certaines sources informent que le Général Diendéré se serait refugié chez le Nonce apostolique, au quartier Ouaga 2000, non loin du Camp de l’ex RSP.

La hiérarchie militaire burkinabè devrait donner ce mercredi un point de presse sur la situation.

APA-Ouagadougou (Burkina Faso)
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

A propos conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

A lire aussi

Bah Oury UDRG

Bah Oury “…Je considère que faire partie du cabinet du chef de file de l’opposition est un honneur….”

Politique BAH OURY‘’Certains_sétonnent_pour_rien’’ ‘’Certains partis ont encore leurs représentants au niveau de la CENI. Donc, …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.