Mohamed Traoré
Temps de lecture : 1 minute

« Les trois années de marche de l’opposition et les deux années d »Ebola seront remboursées » dit un préfet.

Un ministre dit « , nous avons le pouvoir, si on veut , on impose le 3ème mandat. Rien ne suivra ».

L’arrogance et la provocation atteignent vraiment des sommets dans le langage de certains de nos dirigeants. La Guinée serait-elle devenue leur chose?

Ils pensent donc qu’avec l’installation des PA dans les quartiers et la répression violente des manifestations par les hommes en uniforme peuvent leur permettre de tenir n’importe quel discours et d’imposer tout ce qu’ils veulent parce qu’il n’y rien en face.

Et pendant ce temps, les députés de l’Opposition continuent à siéger à l’Assemblée Nationale pour, selon eux, empêcher le tripatouillage de la Constitution, comme si le Parlement était un passage obligé pour réaliser ce projet.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  La Guinée décroche 4 places sur le classement Doing Business

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.