L’OGDH interpelle les acteurs politique

0 31
Rate this post

Guinée-Conakry : Fidèle à sa mission de veille sur le respect des droits fondamentaux des personnes, l’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme et du Citoyen -OGDH- se doit d’exprimer sa préoccupation par rapport au dernier développement du climat socio-politique en Guinée.

En effet, confrontées à des conditions d’existences particulièrement éprouvantes, les populations vivent dans la crainte des conséquences imprévisibles des manifestations politiques annoncées pour le 04 août 2016.

Tirant les leçons des manifestations passées qui se sont souvent soldées par des graves violations des droits de l’Homme tels que pertes en vies humaines, des blessés, des pillages et autres destructions des biens; et compte tenu du fait que les victimes de ces violations récurrentes ne sont que des citoyens ordinaires innocents qui n’aspirent qu’à jouir de leur droit constitutionnel et à vivre dans la paix et la sécurité, l’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme et du Citoyen -OGDH- se fait le devoir d’interpeller l’ensemble des acteurs socio-politiques pour qu’ils prennent conscience de leur responsabilité et de leur rôle dans l’instauration et le maintien d’un climat de paix en cette période caractérisée par des risques de troubles.

L’organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen OGDH lance un appel citoyen:

1. Au gouvernement pour qu’il à ce que les guinéens jouissent pleinement de tous les droits qui leur sont reconnus par la constitution, les lois de la république et les instruments juridiques régionaux et internationaux auxquels la Guinée est partie. Il devra notamment s’assurer de l’application de l’alinéa 2 de l’article 58 de la constitution qui prescrit au Premier Ministre de veiller à l’application des accords issus des dialogues avec les partis politiques et les partenaires sociaux.

A LIRE >>  Crise politique : Le Conseil Economique et Social interpelle les acteurs

2. Aux institutions de la république pour qu’elles jouent effectivement le rôle qui leur est dévolu dans un véritable État de droit.

3. Aux forces de sécurité, pour qu’elles fassent preuve d’encore plus de professionnalisme, de neutralité et de civisme dans l’exercice de leur mission d’encadrement et de sécurisation des manifestations en vue du maintien de l’ordre public.

4. Aux partis politiques, pour qu’ils privilégient le dialogue constructif dans le respect des lois de la république pour éviter toute confrontation inutile aux conséquences imprévisibles. 5. Aux acteurs de la société civile, pour qu’ils jouent pleinement leur rôle de médiation entre les acteurs politiques en vue solution pacifique à la crise actuelle. 6. À la communauté internationale, pour qu’elle continue d’appuyer la Guinée dans le laborieux processus d’instauration d’une véritable démocratie où les droits fondamentaux sont garantis pour tous.

Pour le Bureau Exécutif de l’OGDH

Le vice-président Elhadj Mamadou Malal Diallo

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.


Leave A Reply

Your email address will not be published.