votre espace publicite 2018

L’OIM parle de son projet le retour volontaires des immigrés

L’OIM parle de son projet le retour volontaires  des immigrés
VOTRE NOTE

Le chef de la mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM),  M. KABLA AMHERE a tenu une conférence de Presse le vendredi 29 novembre 2013 à la Maison de la Presse sise à Coléyah  devant un parterre de journalistes pour parler de ses projets en cours en  Guinée.   

L’objectif de cette conférence qui avait pour thème « Journée d’informations et d’échange sur le projet Suisse d’Aide au retour volontaire et à la Réinsertion des Retournés » visait à échanger avec les hommes de medias sur les projets de l’OIM engagés depuis 2005 en République de Guinée. Depuis 2005, 1000 migrants à travers le monde dont des femmes et des enfants ont bénéficiés de ce programme d’assistance. En Guinée de cette date à nos jours plus de 76 retournés volontaires inscrits dans le projet ont repris leur vie en main.

 

 

Selon M. AMHERE, ce programme d’Aide au Retour Volontaire (AVR) est financé par la Suisse, la Grande Bretagne, l’Italie, la Belgique et l’Union Européenne dont les fonds  mis à disposition sont gérés par l’OIM en partenariat avec le gouvernement guinéen.

Ce qui permet, indique- t-il  vise à faciliter le retour et la réintégration des migrants guinéens qui ont volontairement sollicité de revenir dans leur pays.

Parmi ces migrants, 30% ont bénéficié du programme Suisse, un programme complet qui prend tous les aspects et besoins individuels des candidats à leur retour ainsi que leur formation sur l’esprit d’entreprise pour leur intégration à travers des projets de réinsertion qui sont suivi au cas par cas.

A LIRE >>  Arrestation de Samuel Mebiame à New York : la justice américaine élargit son enquête

 

Le gouvernement guinéen par la voix de madame le ministre déléguée des guinéens de l’étranger, Rougui Barry, a exprimé toute sa préoccupation pour la gestion de la diaspora guinéenne dont le nombre atteindrait 4 000 000 à travers le monde. Le fait que le nombre exact des guinéens à l’étranger ne soit pas connu reste la préoccupation du gouvernement qui vient de mettre en place un dispositif chargé de faire le recensement général des guinéens à travers le monde. Un recensement qui permettra non seulement d’identifier la population guinéenne mais également de remettre à chaque guinéen une carte consulaire, étant donné que le recensement se fait par alfa numérique.

Cette rencontre a pris fin par la projection d’un film documentaire sur les migrants réalisé par l’OIM et des témoignages de quelques bénéficiaires du projet.

 

Oumar M’Böh pour Aminata.com

622624545/666369744

mbooumar@gmail.com

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.