Ban ki-moon
Ban ki-moon
Temps de lecture : 1 minute
VOTRE NOTE

L’Organisation des Nations Unies a accusé les parties du conflit en Libye de violations au droit international pouvant atteindre le niveau de « crimes de guerre », selon un rapport conjoint de la mission de l’ONU dans ce pays et du Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU.

Ce rapport a fait état notamment d’opérations de « bombardements aléatoires de civils, de torture et de meurtres ».

Il a ajouté que les factions armées ont fait preuve de peu de souci par rapport aux pertes humaines parmi les civils dans les différentes régions de Libye. L’ONU a également évoqué la possibilité de poursuite des auteurs de telles violations devant la Cour pénale internationale.

Quatre ans après la chute du colonel Kadhafi, la Libye est en proie à un conflit entre deux gouvernements rivaux dont l’un, basé à Tobrogh, dans l’est du pays, est reconnu par la Communauté internationale. L’autre gouvernement est basé à Tripoli.

Le rapport a relevé que les factions en guerre utilisent des armes sans grande précision dans des zones de grande densité de peuplement.

APA-Tripoli (Libye)
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  LE G20 MOINS AMBITIEUX QU'ESPÉRÉ SUR L'AFRIQUE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.