votre espace publicite 2018

L’UFDG de Cellou Dalein Diallo condamne la suspension de la radio Espace FM

L’UFDG de Cellou Dalein Diallo condamne la suspension de la radio Espace FM
VOTRE NOTE

Après les agressions physiques contre les journalistes de Gangan et d’Evasion, suivies de l’arrestation arbitraire du Coordinateur Général du groupe média Gangan, Aboubacar Camara, en moins d’une semaine, c’est autour de la radio Espace FM du groupe Hadafo médias de faire les frais d’une gouvernance agacée et rétive à toute critique.

En effet, suite à l’émission des Grandes Gueules du 1ernovembre 2017, au cours de laquelle les animateurs ont dénoncé ce qu’ils estiment être des lacunes dans le fonctionnement et le traitement de nos forces armées, la Haute Autorité de la Communication « ordonne la suspension de la radio Espace FM et de l’ensemble de ses stations relais sur l’ensemble du territoire national pour une durée de sept (7) jours, allant du 03 au 09 novembre 2017 inclusivement ». Les motifs invoqués : « la diffusion par la radio Espace FM d’informations susceptibles de porter atteinte à la Sécurité de la Nation, au moral des forces armées et à l’ordre public ».

Devant ce nouvel acte de déni de la liberté d’expression, qui vient ébranler les bases de notre fragile démocratie, la Direction Nationale de l’UFDG condamne énergiquement cette volonté du Pouvoir d’une part de brider nos libertés fondamentales et d’autre part d’embrigader nos médias, dans la perspective évidente des prochaines élections et de son vicieux projet de troisième mandat du Président de la République. Car, dans le contexte électoral qui démarre en 2018, le Pouvoir veut s’assurer de museler les seuls témoins de terrain, susceptibles d’être les relais de ses turpitudes, ses fraudes et ses manigances. Les violences primaires, les arrestations arbitraires et autres contrôles judiciaires n’ont pour but que d’intimider et de constituer des épées de Damoclès au dessus des porteurs de parole, des leaders d’opinion afin de s’assurer de leur silence le moment venu.

A LIRE >>  JT 20H de la RTG du 19 février 2016

C’est pourquoi, face aux défis démocratiques qui nous attendent, face aux valeurs républicaines qui nous interpellent, la Direction Nationale de l’UFDG, au nom de ses militants et sympathisants, exprime son soutien sans faille au groupe Hadafo dans cette injustice qu’il traverse, son appui indéfectible à tous ceux qui par leur libre expression participent à l’ancrage de la démocratie dans notre pays. La Direction Nationale de l’UFDG renouvelle sa disponibilité, son engagement à se battre aux côtés des médias dans l’accomplissement de leur noble métier. La liberté de presse, d’opinion et d’information sont des valeurs essentielles, non négociables dans toute démocratie ; l’Union des Forces Démocratiques de Guinée ne saurait être en marge du combat pour leur enracinement, surtout lorsqu’elles sont menacées, comme c’est le cas actuellement, malheureusement, dans notre pays.

Vive la République !

Vive la liberté de la presse !

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook




Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.