l’UFDG n’acceptera pas l’instrumentalisation de la justice pour punir Ousmane en raison de son militantisme et de ses positions courageuses.

Le chef de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo a, à peine rentré au bercail, rompu le silence mardi nuit pour se prononcer sur ce qui arrive actuellement à son député.

Dans cet entretien que le président de l’UFDG à accordé à nos confrère de Guinéenews, dont nous vous livrons ici montre plus que jamais la détermination de ce parti à se faire entendre. Le leader de l’UFDG  et chef de fil de l’opposition a dit deux choses essentiellement. D’une part, il déplore la violence verbale et physique exercée sur Diouldé Diallo. D’autre part, il a dit que l’UFDG apportera un soutien total à son député.

Le député Ousmane Gaoual Diallo, issu de votre parti, est accusé d’avoir violenté l’opérateur économique Diouldé Diallo. Quelle est votre réaction ?

Cellou Dalein Diallo : Je déplore la violence verbale et physique exercée sur M. Diouldé. Heureusement, grâce aux médiations menées par des bonnes volontés, M. Diouldé a non seulement accepté les excuses de la famille du député Ousmane mais également, il a promis de pardonner Ousmane sans porter plainte.

Cela s’est passé devant des hautes personnalités et les membres des deux familles respectives. Cette information a été confirmée. Personnellement, je pense que c’est un acquis important.

Pourtant, nous avons appris que l’affaire est au niveau de la justice ?

Cellou Dalein Diallo : ceci dit, l’UFDG n’acceptera pas l’instrumentalisation de la justice pour punir Ousmane en raison de son militantisme et de ses positions courageuses.

Je pense que ce qui s’est passé est un fait divers, que nous avons déploré. La famille d’Ousmane considère d’ailleurs ce qui s’est passé comme une faute. Pour cette raison, elle a présenté les excuses à M. Diouldé. Ce que celui- ci a accepté. Heureusement, M. Diouldé a dit qu’il n’a pas porté plainte et qu’il ne le ferait pas.

A vous écouter, le pouvoir veut politiser ce dossier ?

Cellou Dalein Diallo : le pouvoir a des velléités d’utiliser ce fait divers pour punir Ousmane en raison de son militantisme, de ses prises de position courageuses, de son combat pour l’instauration de la démocratie et le respect des droits humains. Cela devient une affaire politique.

Mais l’UFDG sera là à ses côtés pour refuser toute politisation du fait divers et l’utilisation de la justice pour faire taire Ousmane. Cela est inacceptable.

Mais la justice a émis un mandat d’amener contre votre député ?

Cellou Dalein Diallo : je considère que le mandat d’amener émis par la justice est sous l’influence du pouvoir de M. Alpha Condé lui-même parce que Ousmane n’avait pas reçu de convocation auparavant. Or, il fallait deux convocations sans effet avant que la justice soit habilitée à délivrer un mandat d’arrêt.

Mieux, Ousmane est un député, donc une personnalité. Donc, il fallait lui déposer des convocations, constater le refus de répondre à ces convocations. Peut-être, lever son immunité parlementaire. Mais comme vous l’avez remarqué, aucune procédure n’a été respectée.

Que pourrait faire l’UFDG ?

Cellou Dalein Diallo : La vérité est que le pouvoir semble avoir trouvé un prétexte pour punir Ousmane ou vouloir l’humilier mais il trouvera l’UFDG sur son chemin, nous ne l’accepterons pas.

Dès lors que nous avons obtenu le pardon de M. Diouldé Diallo, qui a été victime des violences verbales et physiques, naturellement, nous sommes aujourd’hui fondés à s’opposer contre toute manipulation et l’UFDG sera là pour agir.

Entretien réalisé par Abdoulaye Bah

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

conakrylemag

Information à la Une en Guinée : l'actualité et l'information en direct sur conakrylemag.com. Infos politiques, internationales, économiques, ... Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook ou via le bloc commentaire. N'oubliez pas de partager nos articles merci ! Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à conakrylemag.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 620 17 89 30 en Guinee en France +33 98485752

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Activer les notifications    OK Non merci.