Me Cheick SAKO ministre d'État ministre de la Justice garde des sceaux.
Me Cheick SAKO ministre d'État ministre de la Justice garde des sceaux.
Temps de lecture : 2 minutes
VOTRE NOTE

Le 09 novembre dernier, une tentative d’évasion de détenues avait occasionné de nombreux blessés et des dégâts matériels. Le ministre de la Justice entend mettre un terme aux évasions d’où cette rencontre avec les gardes pénitentiaire.

Au menu de la rencontre, la gestion des prisons et l’état de réhabilitation de la maison centrale de Conakry.

Les autorités judiciaires ont rencontré les gardes pénitentiaires. Une rencontre qui intervient après la tentative d’évasion de prisonniers le 09 novembre 2015 dans le plus grand centre pénitentiaire du pays.

Le message à porté sur la sécurisation des prisons. Le ministre de la Justice dans un langage ferme à interpeller les agents dans la gestion des prisonniers.

Cheick Sacko Ministre d’Etat ministre de la Justice garde des sceaux

« Quelque chose malheur est bon, la tentative d’évasion qui s’est passée ici vont nous permettre vraiment de resserrer les boulons. Dons parmi vous ceux qui ne respect pas les consignes, ce qui ne respect pas les règlements ils non qu’à démissionnées et partir d’ici, c’est mieux pour eux si non, on les ferra partir. Personne n’est protégé ici sachez-le celui qui ne respect pas les consignes quelles que soit les relations qu’il as, on le ferra partir et s’il commet une infraction, il va répondre devant le juge quel que soit sont statut, il faut que ça rentre dans vos têtes. Je serais là pour vous protéger si d’autres personnes provoque des injustices ou des infractions contre vous en même temps, je vais vous châtier si c’est vous qui le faite « 

Pour le Ministre Sacko la reforme de l’administration pénitentiaire est aux Coeur des préoccupations. Selon lui le programme prend en compte l’amélioration des conditions de détention.

Cheick Sacko Ministre d’État ministre de la Justice garde des sceaux d’ajouter

 » La prison à été laissé-pour-compte la Guinée à signé des conventions internationales, on doit les respecter les droits des prisonniers, on doit améliorer les conditions minima des prisonniers, mais on doit faire en sorte que les prisonniers se comportent bien. Un pays ou la justice ne se reforme pas, c’est un pays qui meurt lentement. Le président de la République à commencer la reforme de la justice depuis les états généraux en 2011. On doit continuer cette reforme-là par ce qu’on n’a pas le choix. Il faut absolument que la population guinéenne et les citoyens ait la confiance en leur justice et ça commence par l’administration pénitentiaire avec l’aide de nos partenaires, on va continuer à faire des reformes au niveau de l’administration pénitentiaire »

Au terme de l’entretien, le ministre de la Justice et son équipe ont constaté les travaux abattus en deux semaines pour la réhabilitation des dommages causés par le mouvement des prisonniers. En attendant l’inauguration de Yoropoguiya, la maison centrale de Conakry va continuer à servir de maison de détention de haute sécurité en Guinée.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Guinée : l’Etat va dédommager les expropriés de Démoudoula titulaires d’un titre foncier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.