votre espace publicite 2018

MCI – Discours de Monsieur Mohamed Ag AYOYA, Représentant de l’UNICEF en Guinée

MCI – Discours de Monsieur Mohamed Ag AYOYA, Représentant de l’UNICEF en Guinée
VOTRE NOTE

MCI – Discours de Monsieur Mohamed Ag AYOYA, Représentant de l’UNICEF en Guinée à l’occasion de l’atelier de présentation du Protocole de la 5ème Enquête à Indicateurs Multiples (MICS 5) et de mobilisation des ressources financières.

 

Monsieur le Ministre de la Coopération Internationale ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations bi et multilatérales de coopération ;
Madame la Coordinatrice du Programme MICS en Afrique de l’Ouest et du Centre ;

Messieurs les Secrétaires Généraux;
Mesdames et Messieurs les Hauts Cadres de l’Administration ;
Mesdames et Messieurs en vos qualités et titres respectifs;

C’est un honneur et un agréable devoir pour moi de prendre la parole, au nom du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), à l’occasion de l’atelier de présentation du protocole et de « fundraising » de la cinquième enquête à indicateurs multiples (MICS 5).

Permettez-moi avant de commencer, de m’acquitter d’un devoir, celui de vous présenter Mme Michka Séroussi, du Bureau Régional UNICEF de Dakar et Coordinatrice du programme MICS en Afrique de l’Ouest et du Centre, qui, malgré son emploi de temps très chargé, a bien voulu effectuer le déplacement pour apporter son appui au présent atelier.
Mesdames et Messieurs ;

Si les premières enquêtes réalisées à partir de 1995 à travers une soixantaine de pays dans le monde, visaient principalement, à suivre les progrès enregistrés dans la mise en œuvre du plan d’action (1990-2000) du Sommet Mondial pour l’Enfance, le programme MICS a été pour les « rounds » suivants un puissant outil de suivi et d’évaluation des engagements internationaux, notamment ceux concernant les enfants et les femmes.

A LIRE >>  Portrait : Kindy Dramé activiste et web entrepreneur

Les besoins nouveaux en informations statistiques ont été intégrés au fur et à mesure de la mise en œuvre des différents « rounds » des enquêtes MICS afin d’assurer un meilleur suivi des engagements de la communauté internationale.

Il en est ainsi des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), de l’UNGASS sur le VIH/Sida, des engagements d’Abuja sur la malaria, du programme élargi de vaccination (PEV) et des stratégies nationales de réduction de la pauvreté (SRP).
Le 6ème round qui débutera en 2016, prendra en compte les besoins en informations liés au suivi des Objectifs de Développement durable (ODD).

Mesdames et Messieurs ;
Depuis son lancement en 1995, le programme MICS a permis de réaliser, plus de 296 enquêtes à travers 109 pays à l’échelle de la planète.

La Guinée n’a pas été en reste : quatre enquêtes MICS ont été réalisées, respectivement en 1996, 2003, 2008 et 2012 ; le dernier étant couplé avec l’Enquête Démographique et de Santé (EDS-MICS-2012).

La MICS 5 qui s’insère entre la fin du 5ème round prévue en 2015 et le début du 6ème en 2016, pourrait constituer pour la Guinée, une opportunité de figurer parmi les pays pilotes du round 6.

Ce qui permettra au pays de disposer très rapidement d’informations récentes et fiables pour élaborer, suivre et évaluer les politiques nationales de développement (SRP), les programmes et projets de développement (programmes de coopération Guinée-SNU, PNLP, VIH, PEV, Programme riposte contre virus à Ebola etc…).

Mesdames et Messieurs ;
Initialement prévu pour 2014, la mobilisation des ressources en faveur de la MICS 5 a été confrontée aux conséquences de l’épidémie du virus à Ebola sur les plans économique et social. Le budget de l’enquête qui s’élève à 943 480 USD (hors assistance technique) n’a pu être mobilisé. C’est pourquoi, le financement du projet demeure un enjeu majeur pour la poursuite du processus.
A cet effet, je lance un appel solennel au Gouvernement et à tous les partenaires ici présents, pour une synergie d’action afin de mobiliser d’ici la fin de l’année 2015, le financement requis.
L’UNICEF en ce qui le concerne ne ménagera aucun effort pour la réussite du projet.

A LIRE >>  Le Président Alpha Condé, en visite de travail à Paris, a rencontré le Président Emmanuel Macron

Elle continuera d’apporter à l’agence d’exécution qu’est l’Institut National de la Statistique (INS), toute l’assistance technique nécessaire. Un consultant national est déjà recruté et des consultants internationaux du Bureau Régional de Dakar pourront être mobilisés dans les mois à venir.
Du point de vue financier, notre Institution compte mobiliser XXXXX USD, ce qui laisse entrevoir un gap de XXXX USD.

Mesdames et Messieurs ;
Pour terminer, je voudrais souligner toute l’appréciation de l’UNICEF et des partenaires réunis autour de cette table, pour les résultats positifs obtenus par le Gouvernement guinéen dans la lutte contre le virus à Ebola et dans l’amélioration de la santé maternelle et infantile. C’est également le lieu de vous rassurer une fois de notre volonté et notre détermination à vous accompagner dans ce noble combat.
Vive la Coopération Internationale ;
Unissons-nous pour les enfants ;
Je vous remercie.

 

(HOTEL RIVIERA ROYAL, LE 9 SEPTEMBRE 2015)
SERVICE COMMUNICATION

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook



Avez-vous aimé cet article ? Commentez ou partager le sur Facebook ou Twitter Google+.

L'information en continu

Retrouvez en live toute l'actualité Politique, économique, sportive culturelle et people Guinéenne en photos et vidéos.Vous aimez cet article ? Suivez-nous via le RSS ou sur Facebook et lisez d'autres articles intéressants :

Recommandez pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.