Dansa_Kourouma
Dansa_Kourouma
Temps de lecture : 1 minute
VOTRE NOTE

MEMORANDUM DE LA SOCIETE CIVILE GUINEENNE
L’ENLISEMENT DE LA SITUATION POLITIQUE ACTUELLE EST UNE MENACE
SERIEUSE DU PROCESSUS DE « DECENTRALISATION ET DE LA GOUVERNANCE
LOCALE».

Après plus d’une décennie, la République de Guinée est régulièrement secouée
par des crises socio-politiques. En rappel, la crise de janvier-février 2007, les
évènements du 28 septembre 2009, les crises pré et post électorales de 2010,
2013 et 2015.

Les conséquences de ces crises sont d’ordre politique, économique et social.
Sur le plan politique : la suspicion entre les acteurs politiques, le discrédit des
institutions de la République, l’usage abusif du consensus au détriment de la
Constitution et des lois, les tensions permanentes entre les acteurs politiques
d’une part et entre eux et le gouvernement, d’autre part.

Sur le plan Economique : la méfiance des investisseurs, la faible mobilisation des
recettes publiques, la destruction de biens publics et privés et les perturbations
budgétaires.

Sur le plan Social : la méfiance et le repli identitaire, des violations des droits
humains, l’instrumentalisation de la justice, le désœuvrement et la
paupérisation.

MEMORANDUM-de-la-société-civile-guinéenne
Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook
A LIRE >>  Marche du 23 avril: le bilan s'est alourdi à deux morts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.